KANAWOLO/CÉRÉMONIE DE SORTIE OFFICIELLE DE GUÉRISSEURS TRADITIONNELS/65 nouveaux guérisseurs de la 8ème promotion quittent le bois sacré

0
80

Ambiance particulière ce samedi 10 octobre 2020 dans le mythique village de  Kanawolo comme cela se fait chaque 2 ans à l’occasion de la sortie officielle des guérisseurs traditionnels depuis 2006.

Cela fait donc à partir de cette date, la 8ème promotion  de guérisseurs qui effectue sa sortie solennelle. Pour cette promotion ils étaient au nombre de 67, mais au final, ce sont 65 qui sont sortis de la case au bois sacré qui les abritait ce jour devant plusieurs dizaines de témoins constitués d’hommes et de femmes de tous les âges.

Désormais ils sont aptes à prêter secours et assistance aux accidentés de la route, aux blessés par balles et aux mordus par serpents.

Nul doute que depuis sa tombe, le très réputé et célèbre Koné Téléchin, par qui cette initiation est arrivée en pays tagbana pour prendre ancrage dans le seul village de Kanawolo, à assisté à cette énième cérémonie le cœur empli de joie. C’est avec le peuple Senoufo voisin qu’il était aller chercher cette initiation qui ne s’exerce que dans un but strictement positif, à savoir secourir des personnes en détresse, grâce à un pouvoir de guérison acquis durant 3 mois d’affilié au bois sacré auprès de sachant, eux-mêmes déjà initiés et rompus à la tâche.

« Une fois engagé dans cette formation, vous ne devez plus être sorcier. Vous devez impérativement rompre avec les mauvaises pratiques pour ne cultiver que le bien. Si non vous ne pouvez pas franchir avec succès la formation. Ceux qui ont tenté de ramer à contre courant, l’aporennent toujours à leurs dépens. S’ils ne meurent pas, ils deviennent simplement fous. Voilà pourquoi à chaque sortie d’un nouvel initié vous entendez des cris de joie et applaudissements, signe que votre filleul à subi avec succès l’épreuve du bois sacré. Si vous ne voyez pas votre filleul, cela veut dire qu’il a laissé ses plumes au bois sacré. Aujourd’hui, on peut éviter d’en arriver là si vous désister simplement », nous explique un initié de la première promotion sous le couvert de l’anonymat. Qui reconnaît leur formation à eux aura été particulièrement pénible.

À la question de savoir qui peut suivre cette initiation, notre même informateur anonyme nous dira qu’elle est ouverte à toute personne de sexe masculin fonctionnaire ou non.

« Si vous êtes fonctionnaire et que vous ne pouvez pas être présent au bois sacré de façon continue pendant les 3 mois, des facilités de formation  vous sont faites en fin de semaine. Pour votre non présence continue, on vous fera payer une somme d’argent compensatoire », clarifié-t-il.

Notons que l’initiation qui reste la seule affaire des hommes démarre dans le mois de septembre chaque deux ans.

Les aspirants sont tenus de se choisir un parrain résidant à Kanawolo qui fait office de tuteur. Paradoxe, en cas de décès d’une femme, les guérisseurs peuvent animer les funérailles, ce qu’ils ne font seulement que pour les hommes initiés.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici