La paroisse cathédrale saint jean baptiste de Korhogo a abrité, le samedi 03 novembre 2018, la double cérémonie de lancement des activités nationales de l’association des scouts catholiques de côte d’ivoire (ASCCI) et d’une assemblée générale extraordinaire. Cette rencontre a réuni les scouts catholiques venus des quatre coins du pays pour effectuer et valider les bilans des entités de gestion de l’ASCCI pour l’année écoulée et l’adoption du plan d’actions 2019. Il a été question de faire le point des activités au titre de l’année 2018 et de procéder à la planification opérationnelle des activités de l’année scoute 2019. L’ouverture de la nouvelle année scoute 2019 axée sur le thème « Ensemble pour un envol assuré » a servi de cadre pour les scouts de renouveler les instances du comité national de direction. En effet, après le décès du responsable de ce comité, les soldats de Dieu comme ils ont tendance à se faire appeler devraient conformément aux textes en vigueur procéder à l’élection d’un nouveau président du comité. Ce qui va porter le chef Kouamé Kouassi Michel à la tête dudit comité. autre fait marquant de cette journée, ce sont les nouvelles orientations données par le commissaire national.  » Déjà en Côte d’Ivoire l’ASCCI est leader au niveau de la fédération ivoirienne de scoutisme avec plus 80% des effectifs. Aujourd’hui nous voulons axer notre programme sur deux éléments assez importants dans le monde. La jeunesse qui prend le pouvoir, qui ne veut plus se laisser dicter les choses, qui veut être au cœur des décisions qui la concernent. Ensuite les femmes qui à travers leur leadership vont permettre de pouvoir développer, faire croître un peu plus l’implication des femmes dans notre mouvement » a expliqué kouassi Blé Réné Tardi, commissaire national de l’ASCCI avant de relever que ce réel engouement avec l’implication de beaucoup plus de jeunes s’inscrit dans « la vision 2023 ». Il s’est enfin félicité du bilan de l’année 2018 qui a enregistré une croissance de 40% des effectifs enregistrés sur l’ensemble du territoire national car soutient-il malgré les difficultés auxquelles la société est confronté, aux mœurs qui disparaissent de plus en plus, le scoutisme se pose comme une garant véritable pour pouvoir donner des vertus, des qualités aux jeunes. Une vision soutenue par le représentant du préfet de région du Poro, Daouda Ouattara. Monsieur Djandjé Lorgn, secrétaire général 2 de la préfecture a au nom de préfet de région salué cette initiative et prodiguer de sages conseils. « Ces assises montrent combien de fois le système parallèle de formation fait du bien à notre pays. Car il faut le redire aujourd’hui en côte d’ivoire, il n’y a plus de repère… Donc l’avènement de système parallèle comme le scoutisme aide l’Etat à se relever » a indiqué l’ex sous-préfet centrale de Bouaké et d’ajouter  » vous avez pris des textes, je crois qu’il faut les respecter. quand on prend des décisions, il faut aller jusqu’au bout. C’est à dire que c’est votre boussole. Il faut respecter les textes pour la bonne marche de votre organisation ». Le père Charles Diarrassouba a pour sa part, au nom de Monseigneur Ignace Bessi, administrateur apostolique de l’archidiocèse de Korhogo, traduit tout le soutien du clergé à accompagner les scouts dans cette mission.

O.K.O

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici