Littérature/Et de quatre pour l’IEPP de Niakara avec « La belle et le nain »

0
578

Claude Akpess, Inspecteur de l’enseignement préscolaire et primaire de Niakara en est à sa quatrième œuvre littéraire avec “La belle et le nain” un roman de 150 pages, édité cette année à Abidjan, aux éditions Kamit. Dans son dernier né, l’écrivain fait la promotion de certaines valeurs cardinales à ses yeux. Notamment l’amour, la persévérance, la dignité, la grandeur, du travail et le mérite…

A en croire Claude Akpess Gnagne, “il n’y a de limite que celle que l’on se donne”. Cette affirmation apparaît comme une invite à persévérer dans l’effort en ayant confiance en soi et constitue la trame de l’œuvre symbolisé par le nanisme, un handicap génétique. C’est un appel pressant à lancé au lecteur, surtout la jeunesse, à ne pas surestimer les obstacles et surtout à un véritable dépassement de sois pour parvenir au bonheur. En un mot nous dirons avec lui que « rien n’est facile, mais rien n’est impossible ».

L’auteur a déjà dans sa besace d’écrivain, La noix du cocotier stérile, La révolte des aveugles et Youdanhan ou le sourire du destin.

La dédicace de La belle et le nain est prévue pour le 04 mars 2022 à Niakara, à l’occasion de la célébration de la 4ème édition de la journée du livre et de la lecture, une initiative de l’IEPP Claude Akpess Gnagne, chevalier dans l’ordre du mérite ivoirien.

Notons que Claude Akpess, le chef de la circonscription pédagogique du préscolaire et primaire de Niakara, Tortiya, Arikokaha et Niédiékaha depuis février 2017, est Instituteur de formation.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici