Mondial 2018/Pour Didier Deschamps la victoire de la France face à l’Uruguay est amplement méritée

0
681

La France s’est qualifiée pour la demi-finale face à une equipe d’Uruguay sans son attaquant vedette Edinson Cavani par le score de 2-0. C’etait hier vendredi 6 juillet à Nijni Novgorod. Pour l’ensemble des specialistes du football et singulièrement pour l’entraineur des bleus, cette victoire est amplement méritée pour son esuipe sui avait été défaite au même niveau de la compétition par l’Allemagne en 2014 au Bresil.

« C’est une victoire méritée face à une belle équipe d’Uruguay », commente Didier Deschamps en conférence de presse après la rencontre. Le sélectionneur des Bleus a pointé la supériorité de son équipe qui a eu « plus de maîtrise ». « Il ne fallait rien donner à l’adversaire et l’état d’esprit était là », analyse l’ancien entraîneur de l’Olympique de Marseille. La France peut-elle désormais rêver d’obtenir sa deuxième étoile après 1998 ? « Nous avons le potentiel pour être en demies. Après on verra », s’est contenté de dire Deschamps, qui a déjà été sacré comme joueur en 1998.

« Avoir de l’ambition et ne rien lâcher, c’est mon état d’esprit »

« J’aime atteindre mes objectifs, mais je ne regarde pas cela d’un point de vue personnel. Je suis heureux pour mes joueurs et tout le staff qui travaille d’arrache-pied, avance l’ancien joueur de la Juventus Turin. Certes, nous n’avons pas été flamboyants lors de la phase de groupe, mais depuis la rencontre face à l’Argentine, on monte en puissance. »

Didier Deschamps raconte que les deux buts inscrits face à l’Uruguay « sont importants ». « Avoir de l’ambition et ne rien lâcher, c’est mon état d’esprit. Je le rabâche tout le temps à mes joueurs. Pour aller plus haut, il faut un certain esprit et du mental. Se qualifier face à l’Argentine pour les quarts de finale nous a certainement donné plus de force », raconte le technicien français, qui a félicité Raphaël Varane : « Je suis content pour lui. En quatre années, il a gagné en maturité. C’est ça le foot, on apprend dans les moments difficiles. C’est bien qu’il ait été le déclencheur aujourd’hui », conclut-il.

La France affrontera la Belgique en demi-finale le mardi 10 juillet à Saint-Pétersbourg.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici