Niakara-Coronavirus/Et si les sites d’orpaillage clandestins étaient fermés

0
79

Légitime requête des habitants des villages riverains des sites illégaux d’extraction artisanale d’or à Niakara. Ils souhaitent en cette période de pandémie du COVID-19, le démantèlement de ces sites dans le cadre des mesures préventives. En effet, la grande promiscuité des populations d’origines diverses dont les allées et venues peuvent contribuer à favoriser la propagation de la maladie.

“Des centaines, voir des milliers de personnes, fourmillent dans les Dagahs (sites d’orpaillage clandestins) et les va-et-vient permanents constituent une potentielle menace sanitaire en ce qui concerne la propagation de la maladie à Coronavirus 2019”, explique Yves Ouattara K, un habitant du village de Niangbo, où ont élu domicile de nombreux orpailleurs clandestins.

Notons que le département de Niakara regorge de plusieurs sites d’orpaillage clandestins dont les plus connus sont ceux de Loho et de Niangbo.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici