Obsèques du maire Tanoh Kouadio Joseph de Daoukro/Les mots de Traoré Adams Kolia, secrétaire départemental du Pdci-Rda qui ont touché plus d’un

0
1109

Décédé le 21 mai dernier, des suites d’une longue maladie, Tanoh Kouadio Joseph, maire de la commune de Daoukro a été inhumé le 23 juin, au cimetière catholique de la localité. Comme un seul homme, les populations et les militants de son parti sont sorti pour à Dieu à leur maire. Voici quelques mots de l’oraison funèbre lue par le secrétaire départemental du Pdci-Rda, Traoré Adams Kolia qui auront touché plus d’une personne.
<<…la chanson le passe bien en refrain : On ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas sa famille, être né quelque part, pour celui qui est né, c'est toujours un hasard. Certes, mais Monsieur le maire a su d'abord se choisir une seconde famille, pour n'en avoir qu'une, la grande famille de Daoukro-Toumodi…>>
<<…la vie de Monsieur le maire a été un exemple, tant ses qualités étaient nombreuses et exceptionnelles pour se retrouver en une même personne…Monsieur le maire éclairait de ses qualités humaines et professionnelles les êtres qui avaient la chance de le côtoyer >>
<>
<<…Notre cher disparu avait aussi, entre autres qualités, la solidité du chêne et la souplesse du roseau. Le roseau a plié, plié et a naturellement rompu et Monsieur le maire, notre père notre frère et notre, s'en est effectivement allé. Certes drame pour nous mortels, mais aboutissement pour le défunt. C'est pourquoi en réalité, ce jour de tristesse doit paradoxalement devenir un jour de joie, il est désormais délivré des aléas de l'existence. Car de là où il se trouve, il a pris de la hauteur…>>
<<…Envole-toi ! Nous gardons de toi un doux souvenir que rien n'effacera. Ta posture actuelle nous rappelle le sens de l'existence, mourir est notre destin, mourir c'est vivre autrement dans un ailleurs une existence, un nouveau refrain. Repose toi le cœur en paix, notre deuil est beau, jamais on ne t'oubliera…Que la terre de Daoukro que tu as servie te soit légère. Adieu, adieu Monsieur le maire >>
Après ses mots, Adams Kolia laissera la place au secrétaire exécutif du Pdci-Rda, Kacou Guikahué, le soin d’élever l’illustre disparu à la plus haute distinction dans l’ordre du bélier

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici