Orpaillage clandestin, extraction d’or…Vers la révolte des populations riveraines de la forêt du Badenou dans le département de M’bengué

0
606

Apres le déguerpissement d’orpailleurs, il y a de cela quelques semaines, de la forêt du Badenou, précisément dans le village de Tiébila situé dans la sous-préfecture de M’bengué, une société minière s’y est installée au grand dam des populations riveraines.

Une ‘’intrusion’’, aux dires des populations riveraines, qui ne rencontre pas leur assentiment. Et des questions comme « pourquoi une zone dite interdite à toutes formes d’exploitation telles que la chasse, la pêche et le défrichement est occupée par une société minière ? Pourquoi n’avoir pas organisé une rencontre préalable avec les populations riveraines ? », se demandent-ils.

Autres griefs évoqués par les concernés : Ils disent être dépossédés de leurs terres. Ils dénoncent également la pression sur la terre qui, selon eux, serait à l’origine de bien de conflits fratricides et déboucherait sur une réduction drastique des terres cultivables, la pollution de l’environnement et de l’écosystème.

« Nous ne voulons pas d’exploitation anarchique et sauvage de l’or de chez nous. Leur activité détruit les cultures, et nous ne voulons pas perdre nos champs, que notre santé soit ruinée. Nous ne voulons pas que la prostitution, le banditisme, la consommation effrénée de drogues et autres stupéfiants s’installent chez nous », nous ont expliqué des jeunes, en guise de justification de leurs appréhensions et peurs.

D’où leur appel au secours au Président de la République, Alassane Ouattara, et à son gouvernement dirigé par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Et cela, avant que les choses ne dégénèrent. Ce qui serait préjudiciable à la paix et à la cohésion sociale dans ce département en proie aux méfaits de l’orpaillage clandestin.

                                                   Billy Kakao

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici