Predidentielle ivoirienne/Les rois et chefs traditionnels sortent de leur silence

0
384

Les Rois et Chefs traditionnels de Côte d’Ivoire appellent au respect de l’ordre constitutionnel et à un dialogue inclusif avec une concentration sur l’effort de dépasser les intérêts individuels, à se mobiliser à regarder dans la même direction qui est celle du développement multiforme de la Côte d’Ivoire. Ce, dans la paix.

Cet appel a été lancé par le président de la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire (Cnrct), Nanan Amon Tanoé, à travers une déclaration ce vendredi 6 novembre 2020, aux II-Plateaux les Vallons.

Entouré de ses plus proches collaborateurs, Nanan Amon Tanoé, dans sa prise de parole, s’est félicité du vote du 31 octobre. « Dans l’ensemble, le scrutin s’est déroulé de manière satisfaisante », a-t-il déclaré. Avant de déplorer : « malheureusement, le scrutin fut émaillé dans certaines zones, d’actes de violences ayant engendré des morts, des blessés, de nombreuses destructions de biens et d’actes d’empêchement d’exercice du droit de vote ».

C’est pourquoi, a-t-il dit, la Cnrct déplore ces violences et présente ses condoléances aux familles endeuillées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Toutefois, il exhorte toutes les communautés au dialogue et au vivre ensemble car, souligne-t-il, « au-delà de nos différences, nous sommes toutes et tous filles et fils de la Côte d’Ivoire. »

Aussi invite-t-il l’ensemble de la chefferie traditionnelle, garant des us et coutumes, à s’engager sans relâche dans la reconstruction du tissu social fragilisé, en aidant les communautés à transcender la méfiance mutuelle et à sensibiliser au danger des attitudes, des comportements et des messages de nature à susciter la haine et les affrontements.

La Cnrct demande singulièrement à l’ensemble de la chefferie traditionnelle d’être à l’écoute des jeunes à l’effet de leur faire comprendre de manière permanente que ce qu’ils détruisent est leur propre héritage, a-t-il exhorté.

Le président de la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire a par ailleurs indiqué que le Président de la République, Alassane Ouattara, a déclaré qu’il demeure ouvert au dialogue et observe d’autre part que tout le monde consent à dire que l’Etat de droit doit prévaloir.

Une disposition encourageante pour la Cnrct qui insiste donc sur le respect de l’ordre constitutionnel et à un dialogue inclusif afin que la paix demeure dans les cœurs et dans les relations avec les autres, pour le bonheur de la Côte d’Ivoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici