Prikro/Le soutien de Ouattara au peuple Anoh

0
1272

« Le Président Alassane Ouattara est de coeur avec vous. Il m’a demandé de vous le signifier. Je voudrais donc en son nom, vous rassurer que vos doléances trouveront des solutions », tel est le message fort qu’a lancé Sinan Koffi, assistant du couple présidentiel, à ses parents Anoh du département de Prikro. C’était le 6 Août, à Ouatti, localité de la sous préfecture de Prikro, à l’occasion de la fête des ignames. Parrain de cette cérémonie, Sinan Koffi, collaborateur du Président de la République, a tenu à faire comprendre au peuple Anoh, qui s’est déplacé massivement pour la circonstance, que le Chef de l’Etat a connaissance de cette fête de réjouissance et qu’il la soutien, en espérant qu’elle ait une dimension nationale. Le parrain, fils de Prikro, a saisi l’occasion pour demander au peuple Anoh d’œuvrer pour le développement de leur région. « Personne ne peut développer notre région à notre place. Il faut se focaliser sur la souffrance des parents et se battre pour les faire sortir de la pauvreté » a t-il dit. Et d’indiquer qu’après avoir contribué au relèvement du plateau technique de l’hôpital général de Prikro, il compte le doter d’une ambulance. Il a rassuré les uns et les autres qu’avec le soutien du Président Ouattara, les problèmes des Anoh seront résolus. Dans ce sens, il leur a demandé de faire confiance au Chef de l’Etat, qui n’a pas oublié Prikro. Puis, d’annoncer que 2 localités à savoir Bofoimbo et N’Godjou seront bientôt raccordées au réseau électrique. Le président du comité d’organisation, Djinan Kouakou, après avoir fait l’historique du peuple Anoh et égrener les doléances, a fait savoir que Konan Kouadio Bertin dit K K B est originaire de leur département, car son village, Bomokro, dans le département de Bocanda a été fondé par les descendants de Promokro ( une localité de Prikro). K K B retrouve ses origines Invité spécial de cette fête, K K B s’est réjouit de retrouver ses origines. « Je suis venu me réconcilier avec mes origines » a t-il souligné. Puis, de prôner la cohésion sociale pour le développement de Prikro. « Ce département a fait partie de la boucle du Cacao. Cette région a trop donné à la Côte d’ivoire, pour qu’elle n’ait pas de route aujourd’hui. Il faut songer à soulager nos parents », dira t-il pour continuer. Et de promettre qu’il soutiendra l’effort des cadres de ce département, dans la résolution de leur préoccupation, dont le bitumage de la voie Ouéllé – pont de Serebou.

E.Pisani

Edgar Yeboue

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici