Recrudescence de la drogue à l’Ouest/Des jeunes de Guiglo accusent certains éléments de la Dpsd de complicité avec des dealers

0
178

Face à la montée de la drogue dans l’ouest de la Côte d’ Ivoire, des chefs de villages et présidents de jeunes qui nous ont joint au téléphone à plusieurs reprises, estiment que certains éléments de la Dpsd en service dans la ville de Guiglo et qui ont la charge de lutter contre le trafic de drogue et des stupéfiants dans ces régions, ne font pas leur travail comme il se doit.

 » Les dealers ont pris le contrôle de tous villages et villes du Cavalli et du Guémon. Ils nous volent et nous agressent à longueur de journée. Et puis ça ne va pas quelque part. Tous les soirs, on voit ces policiers en compagnie de ces dealers dans nos villages. Nous sommes vraiment fatigués. C’est pourquoi nous demandons l’affectation de ces policiers dont certains totalisent plus deux ans chez nous. Ils sont devenus impuissants face au phénomène de la drogue, parce devenus complices des dealers. C’est pourquoi nous interpellons ici et maintenant le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le Général Vagondo Diomandé, pour qu’il nous envoie de nouveaux agents. Car nous sommes fatigués des agressions dans nos villages et villes qui se font de jour comme de nuit « , ont-ils révélé dans un courrier dont nous avons reçu copie.

En clair, ces populations estiment que certains de ces policiers aident ces dealers à traverser les différents corridors avec leurs marchandises.  » Sinon comment peut-on comprendre que ces dealers circulent librement sur les routes alors que ces routes sont contrôlées par les forces de l’ordre ? Alors nous disons qu’ils ne font pas leur travail. » Ont-ils révélé. Et de poursuivre en ces termes :  » La drogue circule dans nos villes et villages comme si elle était légalisée » Ce n’est pas normal tout ça. Il faut que ça s’arrête » ont-ils révélé.

Rogard L

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici