Rgph 2019/Lancement officiel de l’opération pour les régions du Poro, du Tchologo et de la Bagoué

0
951

L’étape de dénombrement, communément appelé recensement des populations et des ménages compris dans le processus de Recensement général de la population et de l’habitat (Rgph) lancé en juin 2018 pour 36 mois, aura lieu entre novembre et décembre 2019.

A korhogo, c’est la salle Alassane Ouattara de la préfecture qui a abrité la cérémonie officielle de lancement de ladite opération et ce, pour les trois régions de l’ex-district des savanes, à savoir le Poro, le Tchologo et la Bagoué. C’était le lundi dernier, en présence des autorités administratives, politiques, coutumières, religieuses, leaderscommunautaires ainsi que des présidents d’associations des jeunes et des femmes.

« Informer les populations sur lerecensement de la population qui est le cinquième de l’histoire de la Côte d’Ivoire après ceux de 1975, 1988 et 2014. Présenter, également, l’état d’avancement des travaux préparatoires du Rgph 2019 dans l’ex-district des savanes », renseigne Ira Bruno, directeur régional de l’institut national des statistiques (Ins).

Avant de révéler que : « Une évaluation du Rgph 2014 a présenté un certain nombre d’insuffisances. C’est pourquoi, nous sollicitons l’appui de tous dans la sensibilisation des populations pour une opération réussie pour le Rgph 2019 », fait savoir le premier responsable régional de l’Ins.

Pour un meilleur maillage et quadrillage de l’opération, des motos ont été remises aux agents recenseurs.

En remettant les feuilles de route aux présidents des comités locaux de recensement, le préfet intérimaire de la région du poro et préfet du département de Korhogo, BinatéLacina, a profité de l’occasion pour inviter les uns et les autres, à s’impliquer dans la sensibilisation et la mobilisation des ménages et des populations.

Il a, particulièrement, exhorté les religieux à en faire l’objet de leurs sermons afin que les fidèles comprennent la pertinence de l’opération et acceptent de se faire recenser.

Selon l’autorité préfectorale, c’est sur la base de données fiables que les actions de développement telles que l’électrification rurale, l’adduction d’eau, l’administration du territoire, les école…sont impulsées par l’Etat.

                                           Billy Kakao

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici