Sanctions de la Cédéao contre le Mali/Le peuple malien doit s’en prendre plutôt à la junte

0
210

Sanctionné par la Cédéao, certains observateurs maliens et en dehors de ce pays, s’en prennent à des boucs émissaires. Le Président Ivoirien, Alassane Ouattara est dans leurs projecteurs. Pourtant c’est bien grâce à sa diplomatie gagnante que le pays frère du Mali avait pu s’en tirer à bon compte lors du sommet extraordinaire de cette institution au lendemain du deuxième putsch d’Assimi Goïta. Déjà en ce moment, l’institution oust-africaine voulait frapper fort avec les mêmes sanctions. Alassane Ouattara avait usé de tout son tact politique pour sauver le Mali de cette situation.

Les sanctions de la Cédéao sont certes sévères, mais à qui la faute, si ce n’est à la junte. Les premiers responsables ce sont les militaires au pouvoir qui veulent ruser avec toute une communauté internationale pour leurs petits intérêts égoïstes. Au Mali, c’est certain que tout le monde ne partage pas la posture de défiance de la junte, mais faute d’avoir la parole, l’on fait comme si.

Alassane Ouattara n’est pas la Cédéao. il n’en est même pas le président en exercice. En Côte les réactions des partisans de des militaires maliens ne surprennent personne. Eux ils ont choisi d’aller à droite quand Ouattara va à droite et à gauche quand il va à droite.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici