Vente aux enchères de la clé de la cellule d’incarcération de Nelson Mandela/L’Afrique du Sud s’insurge contre

0
235

L’Afrique du Sud aurait appris, via la presse britannique, que la clé de l’ancienne cellule de prison de Nelson Mandela va être vendue aux enchères en janvier prochain en Grande-Bretagne. Un objet hautement symbolique, qui a maintenu le prisonnier 46664 sur l’île-pénitencier de Robben Island, au large du Cap. Mais Pretoria ne l’entend pas de cette oreille, estimant vendredi 24 décembre que l’objet devrait être rendu à la nation.

Il est su que c’est dans cette cellule de Robben Island que Nelson Mandela a passé la plus grande partie de ses 27 années de détention.

Et la maison de vente britannique Guernsey’s se targue désormais de céder au plus offrant la clé qui déverrouille cette porte lors d’un grand événement en ligne. Une clé détenue jusqu’à présent par Christo Brand, ancien geôlier de Nelson Mandela, devenu avec le temps un ami.

L’information a aussitôt fait réagir le ministre de la Culture Nathi Mthethwa vendredi 24 décembre, qui estime que « cette clé appartient au peuple sud-africain » et réclame la suspension de la vente.

La Fondation Mandela est tout aussi offusquée, et considère que cette clé n’appartient pas à un individu qui pourrait la céder.

D’autres objets ayant appartenu à Nelson Mandela, comme une chemise ou des lunettes, ont également été proposés par sa famille et devraient être mis en vente le 28 janvier prochain. Le but, selon la même institution new-yorkaise, est à terme de financer un jardin et un site de mémoire dans le village de Qunu où l’ancien président repose.

Avec Claire Bargelès de RFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici