Yamoussoukro-Arrivée prochaine de Roch Christian Kaboré/Le délégué conseil supérieur des Burkinabés de l’extérieur mobilise ses compatriotes

0
624

Le délégué conseil supérieur des Burkinabés de l’extérieur, région du Bélier, du N’zi et du district autonome de Yamoussoukro, Sanou Moussa, avec à ses cotés le délégué régional de Club des Hommes d’Affaires Burkinabés en Cote d’Ivoire (CHAB-CI), Karim Ouedraogo  au cours d’une rencontre avec la presse locale le jeudi 19 juillet 2018, ont invité l’ensemble de leurs compatriotes  à réserver un accueil triomphal au Chef de l’Etat Burkinabé, Roch Christian Kaboré et a son gouvernement annoncés le lundi prochain dans la capitale politique ivoirienne, dans le cadre de la 7ème conférence du sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC).
« Il s’agit principalement pour nous de faire la mobilisation et montrer notre enthousiasme et savoir recevoir nos hôtes », a précisé le délégué CSBE  de Yamoussoukro .
Selon lui, tout est prêt pour la fête. Plusieurs délégations sont attendues à Yamoussoukro. 3500 personnes sont attendues, soit (1500 a l’aéroport et 2000a la fondation ), ainsi que des bâches qui seront dressées aux alentours de la fondation où vont se tenir les travaux entre les deux gouvernements, a-t-il ajouté. Sanou Moussa  a également exhorté les populations Burkinabés à épauler les autorités administratives locales pour le bon déroulement des différents étapes  des dites  cérémonies.
Le 7ème sommet de Traité d’amitié et de coopération se tient deux semaines après la mise en place d’un nouveau Gouvernement en Côte d’Ivoire. L’agenda prévoit la réunion des experts des deux pays mardi, suivie jeudi du conseil conjoint du Gouvernement, ainsi que l’ouverture d’un forum des hommes d’affaires à l’hôtel Président de Yamoussoukro.
Le Président ivoirien Alassane Ouattara est annoncé jeudi à Yamoussoukro, où il accueillera le même jour, dans l’après-midi, son homologue du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré.
La 7ème conférence au sommet du TAC sera officiellement ouverte vendredi à la Fondation internationale pour la recherche de la paix Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro, en présence des deux chefs d’État.
Elle sera l’occasion pour les Gouvernements des deux pays de revisiter les 11 accords bilatéraux signés en juillet 2017 à Ouagadougou entre la Côte d’Ivoire et le Burkina, lors de la 6ème conférence au sommet du TAC.
Ces accords concernent notamment les domaines de la sécurité, de l’emploi des jeunes, de la femme et du genre, du transport, de l’énergie, de la coopération douanière, la fourniture d’électricité de la Côte d’Ivoire au Burkina, et la réhabilitation de la ligne de chemin de fer qui relie Abidjan-Ougadougou, ainsi que son prolongement jusqu’à Tambao et Kaya.
Initié en juillet 2008, le TAC est un symbole de la coopération, de fraternité entre Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Il constitue une véritable instance de décision politique pour l’action commune des deux Gouvernements, et œuvre au rapprochement des peuples, suscitant des initiatives concrètes et opérationnelles à vocation bilatérale, sous-régionale et africaine.
Le TAC a enregistré d’importants acquis, notamment dans des secteurs des infrastructures routières et ferroviaires, les relations économiques et commerciales, l’énergie, l’agriculture et le foncier rural, la formation professionnelle, l’artisanat, la culture et le tourisme, l’emploi des jeunes et les droits de la femme. Mais également dans les domaines de la diplomatie, la défense et la sécurité, l’éducation et la recherche scientifique, la libre circulation des personnes et des biens.

N.Konan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici