Yamoussoukro/Le ministre de l’intérieur demande au corps préfectoral de s’impliquer dans l’organisation des élections locales à venir

0
666

Le corps préfectoral ivoirien a été sollicité ce jour à Yamoussoukro, pour apporter son appui quant à l’organisation de l’élection des municipales et régionales qui est prévue pour se tenir le samedi 13 octobre prochain, conformément à la décision du gouvernement qui a entériné la décision de la commission électorale indépendante (CEI). C’était au cours d’une rencontre entre le corps préfectoral et la tutelle.
Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité qui a initié cette rencontre en collaboration avec la CEI, a expliqué que ces élections « historique », marquent une volonté démocratique de la Côte d’Ivoire. Il a invité ses collaborateurs à s’impliquer pour la réussite de cette échéance. «Demeurez attentifs aux sollicitations de la CEI et apportez lui tout votre concours », a-t-il demandé.
« L’élection des municipales et régionales revêt d’une importance capitale et constitue un nouveau départ pour la Côte d’Ivoire », a estimé Sidiki Diakité. Selon lui, la réussite de l’organisation de ces élections dépend en partie des préfets dont « l’implication est nécessaire pour le bon déroulement de cette élection ».
« Nous sommes convaincus que vous nous apporterez l’appui nécessaire pour que ces élections soient paisibles. Nous comptons sur vous pour que tout se passe dans la plus grande sérénité », a indiqué pour sa part le vice-président de la CEI, Alain Dogbou.
Il a invité par ailleurs les potentiels candidats de tous bords politiques, à taire leurs querelles intestines pour des élections apaisées. Concernant le déroulement du vote, il a évoqué que les bureaux de votes seront ouverts, a à 08 h et la fermeture interviendra à 18 heures. Cette électron compte 6595 790 électeurs (3357 633 Hommes et 3 2380157 femmes )repartis sur 10 599 lieux de vote soit 20504 bureaux. Enfin, le Vice -président de la CEI a expliqué que tous les électeurs ne sont pas concernés par les élections couplées à venir. Il s’agit essentiellement de certains électeurs des districts autonomes d’Abidjan et Yamoussoukro inscrits dans des localités en dehors du territoire des communes. Alain Dogbou a expliqué que ce sont plus de 30000 soldats(Policiers ,militaires ,gendarmes ) qui seront déployés sur le territoire national pour la sécurisation du scrutin. Bien avant cette rencontre, le ministre a présidé l’atelier organisé à l’intention des préfets de police. Après quoi, il s’est rendu à Bouaflé pour soutenir les populations sinistrées des inondationsdes.
N.Konan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici