A.G ordinaire de l’Asec Mimosas/Me Roger Ouégnin : « Pas de Super coupe FH-Boigny », « Cjeunes, une arnaque »

0
669

Le club jaune et noir est pour le moins que l’on puisse dire, un club vital. Les comptes pour les deux exercices, 2016 et 2017 qui sont positifs avec pour le dernier un résultat de 276.460.360 F CFA, l’atteste bien. C’est ce qui ressort de l’Assemblée Générale ordinaire du dimanche 26 août dernier qui révèle par ailleurs que la situation nette est passée de 2 milliards 620 millions F CFA en 2016, à 2 milliards 896 millions F CFA en 2017. Tous ces comptes ont été validés par le commissaire aux comptes et présentés par le Conseil d’administration et approuvés sans réserve par l’Assemblée générale qui a donné quitus définitif au président et aux membres du Conseil d’administration. La belle santé financière de l’Asec Mimosas, est selon le directeur général, la résultante des bons résultats sportifs et d’importantes recettes issues des transferts des joueurs qui ont rapporté au club plus d’un milliard F CFA. Toutefois, les subventions liées aux compétitions internationales et nationales ont chuté à cause de l’absence de l’équipe professionnelle en phase de groupe de coupe d’Afrique en 2016/2017. Me Roger Ouégnin, n’a pas omis de remercier les Actionnaires pour leur contribution à la vie du club. Puis il annoncera deux bonnes nouvelles : l’acquisition de deux autres hectares à Bingerville qui porte la superficie du futur complexe sportif (Gboro Gbata), de 4 à 6’5 hectares et l’amélioration des ventes du magazine Asec Mimosas, (4ème meilleure vente des hebdos nationaux). Abordant l’actualité brûlante, le numéro un du club a marqué sa solidarité au GX, le groupement de clubs opposés à la gestion du président de la Fif. Il a annoncé le boycott de la nouvelle saison, au cas où ses revendications résumées en six points ne sont pas satisfaites. « Le ministre des sports veut nous recevoir pour une décrispation. Nous irons l’écouter. En même temps, nous lui demanderons de mettre à notre disposition les documents que nous réclamons depuis de longs mois…Tant que toutes les exigences résumées en six points ne sont pas respectées, il n’y aura pas de reprise. Et on va voir comment ils, (les dirigeants de la fédération) vont procéder pour suspendre plus de 40 clubs. Dans ce combat, l’ Asec sera le dernier à mourir, le dernier à perdre son souffle. Et je vous dis que le premier septembre, l’Asec ne sera pas au stade Robert Champroux de Marcory pour la Super coupe Félix Houphouët-Boigny », une annonce accueillie avec joie par des milliers d’Actionnaires. Poursuivant, il a jeté un regard critique sur le projet fédéral mis en place par la Fif et son partenaire. « Bien que nous n’ayons toujours pas reçu ni le contrat qui le lie à son prestataire, ni tous les détails du projet, les dernières interviews données par M. Guillou Jean-Marc, l’administrateur du projet Cjeunes nous éclairent sur ce pont et je maintiens et réaffirme qu’il s’agit d’une arnaque qu’il s’apprête à commettre à son profit, à celui de ses associés et partenaires publics et privés ». Puis il mettra en garde : « Tous les responsables actuels qui soutiennent ce projet seront comptables de ses conséquences. Que chacun prenne ses responsabilités. Je prends les miennes en dénonçant ce projet et j’ai les preuves de son caractère vicieux. Il s’agit d’une escroquerie vis-à-vis du football ivoirien dans son ensemble au profit de quelques uns qui vont encore une fois se servir sur le dos de notre football », indiquera le PCA de l’Asec Mimosas.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici