An 59/ Korhogo : Le préfet du département de Korhogo appelle à lutter contre les combats des gangs rivaux

0
844

C’est comme,  à l’accoutumé, la place dite de ‘’l’indépendance’’ qui a abrité les festivités des 59 ans de la Côte d’Ivoire.

« Nous constatons une baisse sensible de l’indice de sécurité dans notre région. Néanmoins il convient d’accentuer la vigilance surtout au niveau des jeunes (…). J’attire l’attention des chefs de quartiers, des leaders communautaires et religieux sur une forme de criminalité qui gagne du terrain dans notre cité. Il s’agit des agressions, des combats de gangs rivaux à l’arme blanche, à la machette semblable au phénomène ‘’microbe’’ », avertit Binaté Lacina, préfet du département de Korhogo.

Et d’inviter les uns et les autres à engager un combat commun contre ce fléau : « Nous devons conjuguer nos efforts pour faire barrage. Plusieurs fumoirs ont été démantelés mais beaucoup reste encore à faire.Je compte sur le sens des responsabilités des populations pour signaler tout comportement suspect aux autorités et aux forces de défense et de sécurité », exhorte-t-il.

Et particulièrement à l’endroit des parents, Binaté Lacina dira « Nous devons lever toutes les barrières entre les populations et les forces de défense et de sécurité en vue d’une franche et fructueuse collaboration. J’en appelle aussi et surtout au sens des responsabilités des parents afin de sensibiliser leurs enfants. Surveillons-les, dénonçons leurs agissements négatifs afin de les ramener vers le bon chemin », sensibilise l’autorité préfectorale.

Le préfet Binaté s’est longuement appesanti sur les nombreuses réalisations du ‘’couple’’ de l’exécutif, à savoir le Président de la République, Alassane Ouattara, et le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly.

En décernant une mention spéciale à l’éco-diplomatie de l’ex directeur adjoint du fonds monétaire international (Fmi).

Il a, également, salué tous les ‘’chantiers’’ relatifs à l’éducation, à la santé, aux infrastructures et autres recouvrements des taxes,  réalisés à l’échelle de la région par le conseil régional du Poro dirigé par Tiémoko Yadé Coulibaly et la municipalité locale conduite par Lazani Coulibaly.

                                      Billy Kakao

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici