Apothéose de la journée sportive de la 4eme légion de gendarmerie de Korhogo/La compagnie ivoirienne cotonnière enlève la super coupe Amadou Gon Coulibaly.

0
353

Utiliser le sport comme moyen d’attraction et canal de diffusion de ses messages mais aussi, graver le défunt Premier ministre Amadou Gon Coulibaly dans la mémoire collective. C’est la belle trouvaille du colonel-major Dago Wakouboué Théodore, commandant de la 4eme légion de la gendarmerie de Korhogo, et de ses hommes venus des régions du Poro, du Tchologo, de la Bagoué, du Béré, du Folon, du Kabadougou, du Worodougou et du Bafing.

La matérialisation de ces objectifs s’est faite autour de disciplines sportives qui ont opposé des entités militaires et paramilitaires, à savoir le lancer de grenade, la course d’orientation et le gainage. Et la marche et le tournoi de maracana avec la participation de la société civile.

C’était le samedi 12 juin 2021 sur les installations sportives du lycée Houphouët-Boigny de Korhogo, en présence du préfet de région et préfet du département de Korhogo, André Ekponon Assomou ; du chef de canton et 1er vice-président de la chambre nationale des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, Issa Coulibaly ; d’importantes figures de la grande famille Gon Coulibaly et de bien d’autres personnalités et des populations.

C’est ainsi que 500 athletes représentant les différentes forces de défense et de sécurité et la société civile ont fait montre de leur savoir-faire dans les disciplines susmentionnées. Ce, de 6h du matin à 19h30.Au terme de finales âprement disputées, notamment le tournoi de maracana, c’est l’équipe de la compagnie ivoirienne cotonnière (Coic) qui remporte le super trophée Amadou Gon Coulibaly.Les compétitions entre Fds ont vu Diarrassouba Bakary de la gendarmerie du Tchologo recevoir un trophée et une enveloppe pour avoir été le plus résistant lors du gainage ; au lancer de grenade, c’est la 4eme région militaire de Korhogo qui a enlevé la palme du vainqueur ; la coupe de la course d’orientation est revenue à l’équipe de la gendarmerie du Tchologo, qui s’adjugeait ainsi un deuxième trophée dans ces joutes sportives. La team de l’école nationale de police Amadou Gon Coulibaly de Korhogo s’est, quant à elle, retrouvé sur la première marche du podium de la course de relais des boudins.

« Un moment de communion, de fraternité et de cohésion pour l’ensemble des participants. Nous avons pu, à travers cette journée sportive, instaurer un esprit de compétition et de saine émulation entre les forces militaires et paramilitaires tout en créant un cadre de rencontre entre les Fds et la société civile », se réjoui le colonel-major Dago Wakouboué Théodore, commandant de la 4eme légion de gendarmerie de Korhogo.

Tout en saluant l’esprit fair-play et de tolérance qui a prévalu sur les aires de jeu, il a remercié le comité d’organisation présidé par Fatokoma Coulibaly ainsi que les entreprises et autres entités qui ont associé leur image à l’évènement sportif. Le colonel-major Dago Théodore a remis, en guise d’hommage et au son de la danse du Solomiguidjo, un portrait géant du couple Amadou Gon à Coulibaly Seydou Sielhé, chef de la famille et oncle de l’illustre disparu.

Le préfet de région et préfet du département de Korhogo, André Ekponon Assomou, a exhorté les uns et les autres à imiter l’exemple du patron régional de la gendarmerie nationale.

                                                         Billy Kakao

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici