Banditisme/Un de moins dans la famille des aigrefins de Bouaké.

0
494

Selon une source sécuritaire aux environs de 03 heures du matin du dimanche 27 septembre 2020, un échange de tirs à a eu lieu entre un malfrat et des des forces de sécurité qui ont tourné à la défaveur du quidam.

Les informations reçues indiquent q’un homme rodé dans les vols à l’arracher, revenait d’un braquage, et a été pris à partie par des éléments de la Police Judiciaire (PJ) dans la pénombre au niveau de la station régionale de la RTI à Bouaké. Après son forfait, le lugubre individu croit trouver refuge aux abords d’un hôtel jouxtant la RTI. Malheureusement pour lui, il avait été repéré par un informateur anonyme qui a alerté des éléments de la PJ.

Arrivés sur les lieux indiqués, les éléments de la PJ qui étaient en patrouille, aperçus par le voleur sur une moto de type KTM, ont essuyé des tirs du quidam muni d’un fusil canon scié de fabrication artisanale. La riposte des hommes de la PJ est prompte et fatale. Les échanges de tirs sont à l’avantage des forces de l’ordre. Grièvement atteint, le voleur s’écroule et rend l’âme. Il venait ainsi de commettre son dernier forfait.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici