Béoumi/Lancement officiel du projet de développement de l’élevage des petits ruminants. Sidi Touré : « La mise en œuvre du projet PRO-OVINS va contribuer fortement à couvrir nos immenses besoins en cheptel ovin »

0
132

Le vendredi 24 novembre 2023, le ministre des Ressources Animales et Halieutiques, Sidi Tiemoko Touré a procédé au lancement officiel du projet de développement de l’élevage des petits ruminants (PRO-OVINS). La cérémonie qui a eu pour cadre le site du Centre national ovin (CNO) de Béoumi, s’est déroulée en présence de nombreux cadres et populations. Ce projet est d’une importance capitale pour  département de Béoumi et l’ensemble du pays, pour l’autosuffisance en protéines animales.

« La  Côte d’Ivoire reste fortement dépendante des importations en produits carnés. Cela engendre une importante sortie de devise. Des efforts ont été consentis par l’Etat, à l’effet d’améliorer significativement la couverture des besoins de consommation de la population. Ces efforts devront être soutenus, jusqu’à satisfaction de nos besoins de consommation en viande. C’est dans cette dynamique que s’inscrit le Projet de Développement de l’Elevage des Petits Ruminants », a expliqué Dr Ouattara Max Auguste, coordonnateur du projet.

Explication également soutenue par le ministre des Ressources Animales et Halieutiques à qui il a traduit sa reconnaissance et remerciements. Nos sans prendre l’engagement de réussir sa mission avec l’aide des populations.

Selon lui, le projet couvre l’ensemble du territoire et a un coût global de plus  4 milliards F CFA et devrait durer 4 ans (2023 à 2026).

Le ministre Sidi Touré a salué la reprise des activités dans ce centre, à travers ce projet dit Pro-Ovins. « La mise en œuvre du projet de Développement de l’élevage des petits ruminants en abrégé « Pro-Ovins » basé sur ce centre qui nous reçoit pour l’occasion, va contribuer fortement à couvrir nos immenses besoins en cheptel ovin pour lequel nous dépendons à plus de 80% des importations provenant des pays de l’hinterland que sont le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Avec l’instabilité politique et l’insécurité qui règnent dans la région sahélienne, nous ne pouvons plus continuer à compter sur leur production », a dit le ministre avant de rendre un vibrant hommage au Président de la République Alassane Ouattara pour « l’intérêt indéfectible qu’il porte au développement des secteurs agricoles et de celui des productions animales en particulier. Aujourd’hui, c’est un budget de plus de 400 milliards de FCFA que le pays injecte dans l’importation des denrées animales et d’origine animale pour satisfaire aux besoins de la population ivoirienne. Il a invité les populations et singulièrement les jeunes à s’approprier le projet. « En déclarant l’année 2023, « Année de la jeunesse », le Président de la République vous met désormais au cœur de sa politique de développement. Il n’est plus question de lâcher prise. Vous serez toujours sa priorité. C’est pourquoi, vous devez vous mobiliser et vous approprier tous les projets qui sont formulés pour vous comme celui-ci. Je voudrais vous encourager à prendre toute votre place dans ce nouveau projet ».

Avant le ministre des Ressources Animales et Halieutiques, Nanan Ago Barthélémy, chef de canton a traduit toute la reconnaissance du peuple Kodeh au Président Alassane Ouattara pour tout ce qu’il fait pour Béoumi. 

Une visite guidée du centre et un cocktail ont mis fin à la cérémonie.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici