Bongouanou/Des populations se dressent contre les orpailleurs clandestins

0
726

M’Baoucessou, localité située à 16 km de Bongouanou, a vécu une chaude journée le 01 Août. Et pour cause, les populations, exacerbées par le comportement des orpailleurs clandestins, ont décidé de mettre fin à leur pratique. Ainsi, une altercation a eu lieu entre plusieurs jeunes du village et certains orpailleurs clandestins. Heureusement, aucune perte en vie humaine, ni de blessés n’a été constaté. Néanmoins, les populations ont récupéré quelques matériaux de ces personnes indésirables et surtout mis la main sur 17 sacs dde 52 kg chacun de cristaux d’or. Selon le représentant de la jeunesse de M’Baoucessou, Kadjo Koua Samuel, que nous avons rencontré, il a été informé qu’un taxi moto faisait transiter des cristaux d’or dans une destination inconnue. Aidé par d’autres jeunes, ils réussissent à mettre la main sur trois orpailleurs clandestins, qui tentaient de prendre la fuite. Ceux-ci étaient en compagnie de Brou Ahoua Boua, qui est lui originaire de ce village. Kadjo Samuel soulignera que ces orpailleurs clandestins disent avoir reçu l’ordre du chef de la localité, pour continuer leur activité. Et de leur montrer la cour du Docteur Tehoua Lazare, neveu du notable Kablan Kakou, où ils gardaient les sacs de cristaux d’or. D’ailleurs c’est dans cet endroit que les jeunes saisiront les 17 sacs. Selon notre interlocuteur, des échauffourées ont eu lieu dès lors, entre jeunes hostiles à l’orpaillage et les clandestins qui ont été pris. Le calme est revenu et un rendez vous a été pris le week end du 4 Août chez le chef, Nanan Ebin Ehounou Kpinhi de son nom de règne Nanan Adje 2, qui est indexé comme complice. Kadjo Samuel dira que c’est plus de 50 hectares, appartement à une trentaine de familles, qui sont colonisés. Le président de la mutuelle de développement économique, social et culturel de M’Baoucessou, Eba Aka Pascal, que nous avons pu rencontrer également, presicera que c’est depuis 2014, que les orpailleurs clandestins ont investis leur village avec la complicité du chef. Ce dernier, malgré qu’il est été interpellé par les cadres et les autorités administratives et politiques de Bongouanou, a toujours apporté son soutien aux clandestins. Selon ses dires, une fois la jeunesse ayant mare de ces agissements a tenté de le destituer. Pour le président de la mutuelle, son bureau et des cadres ont effectué le déplacement au village, pour demander aux orpailleurs d’arrêter toutes activités avant le 23 juillet. C’est donc leur refus d’obéir à cette décision, qui a soulevé le courroux de la jeunesse ce 01 Août. Eba Pascal annonce une grande réunion le 11 Août prochain, pour prendre des décisions idoines, afin de bouter de leur village ces clandestins. Il a même indiqué que s’il s’avère que le chef continue de collaborer avec ces fossoyeurs de l’économie nationale, une procédure de destitution sera engagée. Malgré toutes nos tentatives, nous n’avons pu joindre Nanan Adje 2, pour nous donner sa version suite à ces graves accusations portées contre sa personne.

E.Pisani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici