Le ministre de la Communication et des médias Sidi Touré est allé le dimanche 9 juin à la rencontre des militants du RHDP et des populations de Botro pour les remobiliser et les inviter à la paix. Le porte parole du gouvernement a demandé aux militants du RHDP de se concentrer sur 2020 en allant vers leurs parents pour défendre par la force des arguments et faire la publicité du bilan du parti.

Avant de dérouler son message, la jeunesse du PDCI-RDA de Botro par la voie de N’goran Kouassi Aimé, a pris l’engagement de s’inscrire sans réserve sur le chemin de la paix avec le maire Yao Maurice. Sidi Touré les a félicités et encouragés pour leur engagement avant d’inviter l’ensemble des militants du RHDP à faire la promotion du parti à travers son bilan qui parle de lui même. Puis il a condamné les recents propos de Bédié et souhaité qu’il se ressaisisse.

Le ministre Sidi Touré félicite le maire de Boto qui a annoncé son adhésion au Rhdp

« Il ne faut pas jouer avec des priopos qui peuvent nous plonger dans une autre crise. Béoumi c’est seulement hier. Vous militants du RHDP, tournez le dos à de tels propos. Ayez toujours un langage de rassemblement et de vivre ensemble. Faisons attention. Je ne souhaite pas que ce qui est arrivé à Béoumi arrive ailleurs d’autres. Refusons de suivre tous ceux qui veulent nous entraîner sur un terrain ethnique, mais suivons ceux qui peuvent nous apporter le développement. Le bilan du RHDP est fort, il est palpable. Il faut le défendre et faire sa propagande ». Selon le ministre , « le message de la jeunesse PDCI de Botro est une invite au président Bédié pour qu’il revienne à la raison. La voie qu’il veut emprunter ne lui ressemble pas. Il ne faut pas faire comme lui et tous ceux qui agissent comme lui ».

Sidi Touré a terminé son intervention par des remerciements à la jeunesse du PDCI et aux militants du RHDP à qui il a apporté son soutien avec une enveloppe.

Prenant la parole, le maire lui a traduit la reconnaissance des militants du RHDP de Botro et lui a dit merci pour les efforts qu’il a entrepris dans le cadre du retour au calme à Béoumi. « Le développement n’a pas besoin de division. Sans l’entente, sans le vivre ensemble, rien n’est possible. C’est pourquoi nous sommes d’accord avec notre frère, le ministre Sidi Touré,  pour appeler tous les enfants de Gbêkê à l’union. Nous demandons à notre jeunesse d’écouter, d’analyser avant d’agir. C’est dans la paix et le vivre ensemble que nous allons développer notre région et notre département ».

Notons qu’à la rencontre du ministre avec les militants RHDP il a annoncé son adhésion, ainsi que celle de la jeunesse du PDCI-RDA au RHDP.

Le ministre de la communication qui après la rencontre avec les militants, a mis le cap sur le foyer des jeunes pour y rencontrer l’ensemble des populations, leur a tenu également un message de paix et de cohésion.

C’était en présence du corp préfectiral, des têtes couronnées et chefs religieux. La veille le ministre a rencontrait les blessés de la crise de Béoumi ou leurs parents à la residence du préfet de Béoumi pour leur traduire la compassion et le soutien du gouvernement non sans les assurer de la prise en charge de leurs  soins médicaux par l’État pour ceux qui ont été reçus à l’hôpital de Béoumi et CHU de Bouaké.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici