Bouaflé/Charles Koffi Diby inhumé en présence des présidents Faure Eyadema et Alassane Ouattara

0
317

Décédé le 07 décembre 2019, l’ex -président du CESEC, Charles Koffi Diby, a été inhumé, le samedi 14 mars 2020 , à son mausolée familial à Pakouabo, avec les honneurs dus à son rang.

Les présidents Alassane Ouattara de la Cote d’Ivoire et le président de la République Togolaise, Faure Gnassingbe Eyadema, les présidents d’institutions , l’épouse du président du PDCI-RDA , Henriette Bédié, les membres du gouvernement, les autorités locales, les chefs coutumiers, les élus et cadres de la région, les parents, amis, proches et alliés ethniques mobilisés aux côtés de la famille éplorée, ont accompagné la dépouille mortelle jusqu’à son village natal Pakouabo, après la messe de requiem qui a été dite au Stade municipal de Bouaflé.

Chorales chrétiennes, danses traditionnelles des différents villages de la région rythmées par des notes , tam-tams et flûtes, ont marqué les obsèques de l’ex-député qui fut égalent présidente du conseil régional de la Marahoué. L’office religieux catholique a été présidé par Mgr Marcelin Yao Kouadio, évêque du diocèse de Daloa et animé par la maîtrise de la Basilique de Yamoussoukro.

Mgr Marcelin Yao Kouadio dans son homélie a exhorté les ivoiriens à rechercher le bien de la Côte d’Ivoire pour honorer la mémoire de l’illustre disparu.

« Pour honorer la mémoire de Charles, j’exhorte chacun de vous à rechercher le bien de la Côte d’Ivoire qu’il a tant aimé et servi. Et aujourd’hui, cela passe véritablement par la porte étroite de la paix et la réconciliation », a-t-il indiqué, implorant la miséricorde de Dieu pour le repos de l’âme de Charles Koffi Diby dans la paix.

Et comme cela est de coutume en Afrique, le Président de la République a fait un don pour essuyer les larmes de la famille du grand serviteur de l’Etat, Charles Koffi Diby, décédé le 7 décembre 2019. Pour compatir à la douleur de cette famille éprouvée par la perte de ce grand serviteur de l’Etat ivoirien, il a fait un don de 50 millions, appelé «yako» en Afrique. Ce dont qu’il a chargé Adama Koné, ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l’Economie et des Finances, d’annoncer solennellement, a été reparti entre la veuve de son défunt collaborateur (35 millions), le père du disparu (5 millions), ses frères et sœurs (5 millions), la famille paternelle (2 millions), la famille maternelle (2 millions) et le chef de canton de la tribu Ayahou dont est issu Charles Koffi Diby (1 million).

Notons que Charles Koffi Diby est né en 1957 à Bouaké. Economiste et technocrate, il a occupé plusieurs importantes fonctions dont celle de ministre de l’Economie et des Finances et laisse derrière lui une veuve et sept enfants.

           N K

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici