Bouaké/A la cérémonie de son investiture, Nicolas Djibo demande le départ du directeur régional de la construction

0
790

Lors de la cérémonie de son « investiture », jeudi 13 décembre 2108, Nicolas Youssouf Djibo, maire réélu de Bouaké, a promis « continuer de donner de la fierté » à Bouaké, devant une population venue de tous les quartiers de la ville assister.« Je veux continuer de donner de la fierté à Bouaké. Mais, c’est ensemble que nous parviendrons à réussir cette noble mission afin de mériter la confiance de tous. Avec notre réélection au Conseil municipal, il ne doit plus exister de listes RHDP, PDCI-RDA ou indépendante. La seule liste qui doit prévaloir maintenant, c’est la liste de paix, de la cohésion, du rassemblement, du dialogue et du développement pour le bonheur de nos populations. Du travail nous attends et c’est avec tous que nous pourrions apporter un mieux-être à nos populations », a dit Nicolas Youssouf Djibo, réélu sous la banière du Rhdp (Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix), la coalition au pouvoir.

« Mes  priorités, expliquera-t-il, c‘est tout ce qui concerne l’éducation, la santé, l’assainissement, la voirie et la lutte centre le chômage des jeunes et des femmes ». Car les problèmes sous les prismes desquels Bouaké est connue, ce sont les questions d’assainissement et de voirie. Il a fait savoir qu’il compte aussi continuer de s’attaquer aux questions de  sécurité. Sur la question de sa gouvernance, le premier magistrat de Bouaké s’est voulu rassurant. « La gestion de Bouaké sera toujours une gestion participative comme cela a toujours été », a souligné Nicolas Djibo.

Revenant sur ses projets pour le développement de sa cité, le maire de Bouaké a dans son allocution demandé le départ de Kouakou N’gueassan, directeur régional de la Construction de « sa cité ». « Il porte entrave au développement de Bouaké. Très chers conseillers, nous venons de recevoir en date du 10 décembre 2018, la décision de la Banque Mondiale faisant mention de surseoir au financement du future abattoir moderne de la ville de Bouaké. Et ce pour une simple raison qui est liée à un problème foncier rencontré sur ce dossier. C’est pour moi l’occasion de demander de façon solennelle, le départ de Kouakou N’guessan, directeur régional de la Construction de Bouaké. Car si la ville de Bouaké perd cette importante infrastructure d’une valeur de 2 milliards 600 millions de Fcfa, cela sera le fait du directeur régional de la Construction, qui a ramené le domaine urbain dans le domaine villageois l’emprise concernée par cet abattoir. Nous ne pouvons pas accepter cela. C’est porter atteinte aux efforts de développement et au bien-être des populations de la ville de Bouaké », s’est offusqué le maire Nicolas Youssouf Djibo. Avant, c’est à l’issue d’un vote supervisé par Michelle Amani Loboué, Secrétaire générale 2 de la préfecture de région de Gbêkê que Nicolas Djibo et ses adjoints ont été élus. Dr Paul Dakuyoa été porté  comme  premier adjoint au maire, suivi de Krotoumou Diomandé épouse Ouattara, deuxième adjointe. Jacqueline Affoué N’guessan, elle, occupe la place de troisième adjointe, le député de Bouaké-commune, Bema Fofana occupe celle de quatrième adjoint au maire, tandis qu’Aboubacar Diaby dit Peter, assure le poste de cinquième adjoint et Fanta Bakayoko, celui de sixième adjointe au maire.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici