BOUAKÉ/AUTORITÉS ET POPULATIONS SENSIBILISEES SUR LES TEXTES DU TRANSPORT ROUTIER.

0
593


La problématique de la sécurité routière est au coeur des préoccupations du gouvernement en raison des importantes pertes en vies humaines enregistrées durant ces dernières décennies. En Côte d’Ivoire, la situation est inquiétante, au regard de l’importance des coûts socio-économiques qu’elle engendre. Ainsi, les autorités administratives, politiques, coutumières, traditionnelles et les acteurs du transport routier ont été instruits pendant deux jours , soit du 12 au 13 février 2019, sur les textes qui réglementent le trafic routier.

Ces journées de sensibilisation s’inscrivent dans le cadre des ateliers régionaux et de la caravane de lutte contre l’insécurité routière. Ils ont été instruits deux jours durant sur les avantages du code d’investissement, le contrôle technique automobile et sécurité routière, réglementation en matière de sécurité routière, régime fiscale du secteur du transport routier et la procédure de dédouanement. Les causes de ces accidents sont nombreuses et multiformes. Elles sont liées , entre autres, aux comportement à risque des conducteurs, aux mauvaises attitudes des usagers, à la mauvaise qualité des infrastructures routières et laxisme des forces de sécurité. L’excès et l’abus de vitesse représentent des causes fréquentes d’accidents mortels de la route. Malgre, les mesures de mitigation initiées par les autorités en charge de la sécurité, les accidents foisonnent. Ils sont en majorité occasionnés par le non-respect de la réglementation en vigueur. Sako Ibrahima, directeur régional des transports a dans si adresse signifié que le transport routier profité à l’économie en permettant par son bon fonctionnement de fluidité des échanges commerciaux et l’amélioration de la productivité des entreprises. Ces ateliers de sensibilisation permettront de porter à la connaissance de tous la quintessence des textes des transports routiers et à la sécurité routière en Côte d’Ivoire. J’exhorte donc les conducteurs routiers, les automobilistes, les motos cyclistes, les moniteurs d’auto écoles et toute la population à accorder un grand intérêt soutenu au présent atelier car nous sommes tous concernés. Il faut noter que cette Carane vise à réduire les facteurs de risque des accidents de la route. De façon spécifique, le ministère des transports entend faire connaitre les facteurs à risque, appliquer les textes régissant l’organisation des transports, sensibiliser sur les comportements à risque et impulser un changement de comportement par des simulations.

O.K.O

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici