Bouaké/Le domicile d’un agent d’une unité de transformation d’anacade part en fumée

0
592

Hier, mardi 5 mars 2019 est un jour qui restera gravé dans la mémoire du jeune ouvrier d’une société de transformation d’anacarde de Bouaké.

Ce mardi est un mardi noir pour le jeune Kouakou Stéphane, âgé de 30 ans environ, habitant le quartier Air France 2 avec sa concubine Sidoine et leur fils de 2 ans. Cet ènième incendie dans la ville de Bouaké proviendrait encore d’un court-circuit électrique. Selon N’DA Koffi, un des voisins de Kouakou Stéphane, le feu est venu à 11 h 30 suite à une baisse et monté de tension du courant. << La tension du courant baissait et remontait par moment. C’est ainsi que la tension était très forte et le compteur n’a pas pu tenir le coup et cela a déclenché un incendie qui a été sans pitié pour le voisin >> a relaté le voisin de la victime. La petite Denon Danielle d’environ 16 ans a vécu ce sinistre. Que s’est-il passé ? << je venais d’arriver du marché lorsque j’entendais un bruit. Je me suis approchée pour en savoir plus. Alors j’ai pensé à un ventilateur allumé. Quelques temps après j’ai aperçu la fumée sortir de la maison, j’ai accouru chercher la mère génitrice du voisin qui n’habite pas loin d’ici. Et à notre retour, la mère du jeune et moi avons constaté le pire. Rien n’est resté intacte dans la maison. Le feu à tout ravagé. Même le chat n’a pas eu la vie sauve >> a expliqué la jeune fille. Pendant ce temps Kouakou Stéphane était à l’église pour se faire pardonner ses péchés. Lais au même moment le bon Dieu a décidé autrement. Il perd tout dans sa maison ce jour. Informé, il accourt pour constater le drame, arrivé sur les lieux, il n’a eu qu’une seule  question à se poser. Pourquoi cela m’est il arrivé pendant que j’étais à l’église? Il était inconsolable car il ne lui restait plus rien à patmrt les habits qu’il portait. Si les dégâts matériels sont étaient énormes, fort heureusement il n’y a pas de perte en vie humaine.

O.K.O

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici