Bouaké/Lutte contre la Covid-19. 40 femmes leaders d’associations féminines instruites sur leur rôle dans lutte contre la pandémie

0
706

L’association « Femmes pour les médias et la communication » à instruit 40 femmes leaders d’associations féminines sur leur rôle dans la lutte contre la pandémie du covid-19 . C’était le samedi 13 juin 2020

« Le rôle de la femme leaders dans la lutte contre la covid-19 ». C’est à travers ce thème que l’association  « Femmes pour les médias et la communication » à instruit 40 femmes leaders d’associations féminines de Bouaké sur le rôle qui doit être le leur dans la lutte contre la pandémie du coronavirus.

Ces femmes sont appelées à leur tour à en faire au tant avec les autres femmes membres de leurs associations et dans leurs familles respectives, car la femme est le socle de la famille.

La présidente du comité d’organisation, Ouattara Djeneba « Miss Djé », à souligné le rôle central de la femme dans la lutte contre la covid-19

C’est pourquoi la présidente du comité d’organisation, Ouattara Djeneba, journaliste à RTI Bouaké, soulignait l’importance de la femme dans la lutte contre la covid-19.

« Pour nous femmes pour  les médias et la communication, il s’agit de tout mettre en œuvre pour réduire l’impact de la maladie, de prendre les précautions pour freiner sa propagation, mais surtout de sensibiliser et informer les femmes en général, afin qu’elles s’impliquent activement dans la gestion de la crise sanitaire ».

sdr

Tous les intervenants après elle, le directeur général de RTI Bouaké, Brahima Doumbia et le parrain de la cérémonie, Ba Karamoko, ont souligné le rôle central de la femme dans le combat contre la covid-19. « La femme est le pilier de la société. Il est clair que sans elle, le combat contre la covid-19 ne peut pas être gagné », a dit Ba Karamoko qui a exprimé sa joie de parrainer cette cérémonie.

Les 40 femmes leaders ont d’abord été informées sur l’origine de la pandémie, quand elle a fait son entrée en Côte d’Ivoire et à Bouaké. Ensuite Dr Bamba née Fatoumata, directrice régionale de la Santé de Gbêkê, s’est étalée sur les symptômes de la maladie et les mesures barrières. Sur ce point précis, une séance pratique de  lavage des mains à eu lieu.

Abordant la deuxième communication, M. Traoré Seydou de la Croix rouge Bouaké a expliqué aux femmes comment il faut vivre avec la covid-19. Selon lui, cela passe impérativement par l’acceptation préalable de la maladie. « Pour pouvoir vivre avec la maladie, il faut d’abord accepter qu’elle existe. Une fois cela fait, alors on cherche à se protéger soi-même et à protéger les autres par l’observation stricte des mesures barrières ».

Avant de commencer la cérémonie proprement dite, les participants ont prié pour le recul de la pandémie

Inutile de vous dire que la cérémonie s’est déroulée dans le strict respect des mesures barrières : lavage des mains, port du masque de protection et respect de la distanciation sociale. 

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici