Bouaké/Lutte contre le coronavirus. Le maire Nicolas Djibo prend le contrôle de toutes les opérations

0
29

Dans le cadres l’application des mesures de prévention contre le coronavirus encore méconnu des populations de Bouaké, Nicolas Youssouf Djibo, maire de la commune, a organisé le 23 mars 2020 à la mairie de Bouaké, une réunion avec les directeurs départementaux, guides religieux, chefs traditionnels… afin de leur faire part de l’arrêté municipal de prévention contre la pandémie.

Désormais à Bouaké, la mairie balise tout jusqu’à nouvel ordre. Notamment l’accès aux marchés publics, les restaurants, les maquis, l’abattoir municipal, les célébrations de mariages à la mairie, les enterrements dans les cimetières, la réception des usagers dans les différents centres d’état civil, l’activité du transport public de personnes, la restauration collective etc, tout sera sous contrôle de la mairie.

Objectif, de cette rencontre entre le maire Djibo et les autorités administratives, communautaires et religieuses est que ces derniers servent de relais dans la vulgarisation des mesures préventives prises par le gouvernement et Conseil national de sécurité (CNS) et faire appliquer l’arrêté municipal.

« Une personne peut contaminer plus de cent personnes. Nous voulons donner l’information officielle des mesures au niveau local qui cadrent avec celles prises par le CNS. Nous voulons que vous repartez dans vos lieux pour faire appliquer cet arrêté municipal. Pas de demi mesure », a dit Nicolas Youssouf Djibo.

Cet échange a été salué par les directeurs départementaux, guides religieux, chefs traditionnels qui ont promis de s’investir dans la sensibilisation de la population.

« Il serait irresponsable de notre part de ne pas soutenir les mesures gouvernementales et l’arrêté municipal. Vous pouvez être sûr et je vous le dis, nous sommes tous exposés et pour ma part, j’impliquerais l’ensemble des transporteurs à Bouaké dans la lutte collective contre le coronavirus », a dit Sako Brahima, directeur régional Gbêkê-Hambol des Transports.

« Ces mesures n’empêchent pas la prière. Maintenant, c’est de faire en sorte que le coronavirus ne fasse pas de dégâts à Bouaké. Et si cette maladie doit se présenter chez nous à Bouaké, nous devons faire en sorte de par notre respect des consignes hygiènes que les conséquences soient amoindrie », a dit le pasteur Kambour, de l’église évangélique du quartier Zone.

A l’issue de cette rencontre, le maire Nicolas Youssouf Djibo a signé l’arrêté portant institution du comité communal de préparation à la riposte contre la pandémie du coronavirus.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici