Bouaké: Lutte contre les grossesses en milieu universitaire/ les étudiants de l’université Alassane Ouattara sensibilisés par l’Ong save women

0
179

Afin de lutter contre les grossesses en milieu universitaire mais aussi sur les infections et maladies sexuellement transmissibles, l’organisation non gouvernementale save women a procédé à la sensibilisation des étudiants en master de l’université Alassane Ouattara de Bouaké. Cette sensibilisation qui a pour but de former et d’informer les étudiants sur les risques des rapports sexuels non protégés, sur le cancer du sein et autres maladies s’est déroulée, le samedi 08 octobre 2023 à l’amphithéâtre B du campus 1 de ladite université.

À cette occasion, la présidente de l’Ong save women, Konan N’Da Lauraine a souligné que cette sensibilisation de masse était un grand pas dans la lutte contre les infections sexuellement transmissibles : « Notre objectif en organisant cette sensibilisation était d’avoir des personnes qui sont capables de prendre leur vie sexuelle au sérieux. Avoir des personnes mature en terme de relation sexuelle pour éviter la vie de débauche et de vivre une vie de sexualité bien orientée. Je repars très satisfaite car c’est un challenge que nous avons relevé et le comité des élèves et étudiants de Côté d’Ivoire nous a accompagné dans la réussite de cette sensibilisation. J’ose croire que ces étudiants pourront se protéger et prendre leur vie sexuelle au sérieux », a-t-elle fait savoir.

Au nom des participants, Albert Ulrich Ouattara, secrétaire adjoint à l’information et à la communication du bureau national du comité des élèves et étudiants de Côté d’Ivoire (CEECI) a salué cette initiative en montrant son importance : « Cette sensibilisation est plus qu’opportun pour les étudiants. aujourd’hui, les questions de santé sexuelle sont un problème d’actualité et de société. Face à de tels dangers, il était important pour le CEECI d’aider l’Ong save women pour participer à cette sensibilisation et d’y apporter des solutions. Les problèmes de santé sont au delà de ce que les gens disent ou pensent. Les problèmes de santé sexuelle surtout de grossesses en milieu universitaire sont des problèmes que nous rencontrons partout. Je demande donc à chacun de se rendre dans des centres de santé, de faire des tests de dépistage du VIH et de tout type d’infection pour éviter de mettre fin à leur cursus scolaire ou universitaire », a-t-il salué.

Yero Kouadio

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici