Bouaké/Pour exiger plus d’un jour de congé pour la fête de ramadan, des élèves d’un lycée de la place, perturbent violemment les cours.

0
1368

« En définitive que veulent ces enfants »? Voici une question qui traduit éloquemment le raz le bol des enseignants et personnel d’éducation du LM 2 de Bouaké. 

En effet, ce matin après le salut aux couleurs où le Proviseur a prodigué des conseils pour la fin d’année qui frappe à nos portes, avec notamment l’arrêt des notes, les cours des deux premières heures étaient bien lancés, quand subitement des coups de sifflets, des jets de pierres et des courses poursuites entre élèves, vont venir les perturber. La situation était telle que professeurs et éducateurs étaient contraints d’abandonner les salles de classes et les bureaux. Les cours s’arrêtent donc dans cette ambiance d’insécurité généralisée. 

Renseignement pris sur les raisons d’une telle attitude des élèves qui devaient avoir la tête aux différentes opérations de fin d’année, il ressort que des élèves exigent plus d’un seul jour de congé pour la prochaine fête de Ramadan. Au lieu de faire cas de leur revendication à visage découvert devant l’administration du lycée, ils ont procédé par la manière qui leur sied le plus.

En rappel, il faut noter que deux années auparavant, dans cette même ville de Bouaké, des élèves avaient exigé des « congés de St Valentin » en procédant de la même manière. 

L’autorité est interpellée, car ses enfants qui savent se passer rapidement le mot, pourraient étendre leur mouvement aux autres établissements de la ville. 

JPH 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici