CAN 2023/La CAF satisfaite après une visite d’inspection en Côte d’Ivoire.

0
141

Le Secrétaire Général Adjoint (SGA) en charge du Football et du Développement Anthony Baffoé était à la tête d’une mission d’inspection de la CAF début decembre en Côte d’Ivoire en début décembre.

Du point de la visite, il ressort selon l’ancien international des Blacks Stars du Ghana, que l’instance africaine du foot est satisfaite de tout ce qu’elle a vu.

« Nous sommes contents de ce que l’on a vu », a-t-il indiqué Anthony Baffoé et de relever. « Le respect des délais sera également important. On a modifié le cahier des charges. Avant, la livraison des infrastructures s’effectuait 6 mois avant la compétition. Mais c’est désormais 12 mois. Et pour le cas de la Côte d’Ivoire, la plupart des livraisons de stade sont prévues à la mi-2021. Ce qui veut dire qu’ils ont encore le temps, mais ça va leur permettre d’organiser des matches tests. Je leur ai recommandé de mettre en place un organigramme et de nommer un directeur de tournoi, un chef de sécurité et toutes les personnes opérationnelles importantes. Ma phrase restera toujours la même. Mettez les bonnes personnes à la bonne place. J’ai aussi encouragé comme je l’ai suggérée au Cameroun, la création d’un musée du sport qui aurait des légendes, pas seulement du football. Il faut raconter l’histoire aux jeunes, documenter l’histoire du sport, notamment du football, qui a un très grand impact dans les différents pays. »

Notons que la délégation de la CAF  comprenait du Secrétaire Général Adjoint (SGA) en charge du Football et du Développement Anthony Baffoé plusieurs experts dont le Directeur des Compétitions Samson Adamu, le Manager des Compétitions des équipes nationales Ismaël Wally et de la responsable des Services et Voyages Randa Metwally

La délégation de la CAF a sillonné le District d’Abidjan et de Yamoussoukro ainsi que les villes de Bouaké et de Korhogo.

À la fin de sa mission d’évaluation elle a tenu une réunion de restitution avec le Comité d’organisation de la CAN (COCAN) . La perfection n’étant pas du domaine de l’humain, Antony Baffoé note qu’il y a des détails à parfaire dans les différents stades.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici