Championnat de Côte d’Ivoire/Déjà une grosse victime à la première journée

0
660

Le championnat ivoirien de football devait reprendre ce week-end. Et cela est effectif depuis hier vendredi 7 septembre 2018. L’Africa Sport et l’USC Bassane qui devaient ouvrir le bal, ont repondu présents. Bassam est venue à bout (2-0) de l’Africa Sports d’Abidjan lors de cette première journée de la Ligue au Stade Robert Champroux de Marcory.
L’USC Bassam a bien entamé la Ligue 1 2018-2019. En effet, les Insulaires ont battu (2-0), le vendredi 7 septembre 2018, l’Africa Sports d’Abidjan, au Stade Robert Champroux de Marcory. Les deux réalisations de Konan Romaric et Koné Abdoulaye ont suffi au bonheur des poulains de Boudo Mory.
Très confiants avant la rencontre, les Aiglons ont entamé la rencontre tambour battant dans l’espoir de faire rapidement la différence dans cette partie. Mais très vite, ils se sont rendus à la réalité. En fait, l’USC Bassam qui, jusque-là, observait une certaine prudence, savait très bien ce qu’elle faisait. Attendre le bon moment pour donner le bon coup. L’Africa Sports d’Abidjan ayant étalé ses forces et faiblesses, en première mi-temps, il ne restait plus qu’aux Insulaires de s’engouffrer dans les brèches dans la seconde phase de jeu. Le défenseur Koné Abdoulaye (1-0, 61è) profite d’une balle renvoyée suite à un corner pour ouvrir de la tête le score, au grand dam des Membres associés.

Touchés dans son amour propre, l’Africa Sports d’Abidjan tente de réagir pour refaire son retard. Hélas! Sur une action rondement menée, Diallo Bakary, ancien joueur de l’Africa Sports passé à l’USC Bassam, coulisse le cuir pour son partenaire Koné Abdoulaye (2-0, 70). Malgré le mauvais contrôle, ce dernier se reprend et prend à défaut le pauvre gardien des Aiglons. L’Africa Sports d’Abidjan est cuit. L’USC Bassam peut retourner tranquillement dans son fiefl ayant réussi à accomplir sa mission : entamer la compétition de la plus belle manière devant un adversaire que l’on donnait pour favori avant le match.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici