Côte d’Ivoire/A cette date, Koné Katinan Justin et d’autres exilés pro-Gbagbo pourraient signer leur retour au pays.

0
77

‹‹ Fin d’exil pour plusieurs Cadres pro-GBAGBO. Les Nommés : Justin Koné Katinan, Issa Malick Coulibaly, Soro Seydou (ancien DG de la CIDT), Damana Adia Pickass, Koudou Jeannette (sœur cadette du président Laurent Gbagbo), Laurent Ottro (ancien PCA de la SIR), Idriss Ouattara (président des Parlements et Agoras), Stéphane Kipré (Président de l’Union des Nouvelles Générations) Ils pourraient regagner la mère patrie très bientôt ››. C’est ce qu’a annoncé la page facebook dénommé Aminata 24, proche du parti au pouvoir, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), tard dans la soirée du mercredi 27 janvier 2021.

En effet, la coordination des exilés Pro-Gbagbo dirigée par Koné Justin Katinan, lors d’une réunion tenue à son domicile au Ghana le samedi 9 janvier dernier prévoyait rentrer au bercail dans la période 25 au 31 janvier 2021. Selon une source du journal l’Inter, dans sa parution de ce jeudi 28 décembre, Koné Katinan et Damana Adia Pickass, tous deux candidats aux prochaines élections, pourraient effectuer leur retour entre le 5 et le 10 février prochain. «Koné Katinan et Damana Pickass sont candidats aux législatives du 6 mars prochain. Donc, c’est possible que les deux puissent rentrer par avion au plus grand tard, entre le 5 et 10 février 2021. Ce qu’ils craignent, c’est que sils rentrent tous les deux, les autres pourraient dire qu’ils ont été abandonnés. Donc, ils sont en train de faire le forcing pour rentrer par voie terrestre avec tous les autres réfugiés », a confié cette source puis continue : « La coordination FPI en exil est en contact avec Mariatou Koné (Ministre de la solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté, Ndlr). À cause de la Covid, les frontières sont fermées entre la Côte d’lvoire et le Ghana. La coordination FPI en exil est en train de négocier avec le HCR afin que cette structure fasse un couloir humanitaire. Toute-fois, la coordination a précisé que le retour est fondé sur le volontariat qui implique qu’aucun réfugié ne soit contraint au retour contre sa volonté»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici