Dje Koffi Aubin, président de la Société des Urologues de Côte d’Ivoire (Suci), et également maire de la commune de Daoukro, lors d’une conférence de presse tenue dans les locaux de la mairie le 11 mai, a annoncé des soins humanitaires dans la localité, les jours à venir. » Dans ce mois de mai, ce sera la rentrée solennelle du collège international des chirurgiens, dont je suis membre et qui est basé à Chicago aux Usa. A cette occasion, l’association des chirurgiens, qui a pour principe de faire de la chirurgie et des soins humanitaires, choisi une localité, pour apporter cette aide humanitaire. Bien entendu en tant que maire de Daoukro, je ferai en sorte que ces actions se déroulent dans ma commune », a t-il envisagé. Le président de la Suci a surtout indiqué que ses collègues et lui qui pratiquent l’urologie vont axer leur combat sur la prévention du cancer de la prostate. Et que des années précédentes, il avait initié des dépistages avec les retraités de Daoukro, à travers des prélèvements de sang. Selon lui, cette activité sera renforcée ces jours ci, car le cancer de la prostate est un tueur silencieux. « Vous savez que l’urologie est une discipline médicale et chirurgicale, qui fait le diagnostic et le traitement des infections liées aux appareilsurinaires et génitales. Et une des maladies dont nous nous preocupions le plus est le cancer de la prostate, qui est un tueur silencieux. C’est donc notre cheval de bataille, au niveau de la Suci. Dans ce sens, pour mes parents de Daoukro, des campagnes de dépistages seront faits sur des cibles, afin de pouvoir prévenir que guérir. Nous allons profiter pour faire de la sensibilisation et des conférences, afin d’éclairer les uns et les autres et surtout au cours de ces dépistages, identifier certaines infections sur lesquels l’on peut faire de la chirurgie à moindre coût », a souligné le président de la Suci. Qui au delà de la localité dont il est le premier magistrat, veut étendre au niveau national les campagnes de sensibilisation et de dépistage des populations, afin de faire en sorte que ces maladies issues de leur spécialité, puissent être diagnostiquées tôt.  » Nous allons sensibiliser les pouvoirs publics sur la gravité et la nécessité de mener des actions vigoureuses contre le cancer de la prostate, qui réduit l’expérience de vie. Nous allons en collaboration avec certaines firmes pharmaceutiques et les pouvoirs publics, trouver des moyens pour y arriver », a t-il indiqué pour terminer.

E. Pisani

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici