Côte d’Ivoire/A Katiola, un important réseau de cambrioleurs dementelé.

0
728


Des individus arrêtés et condamnés .

La salle d’audience du tribunal de Katiola a refusé du monde venu assister au procès de dossiers correctionnels le Mercredi 27 Février 2019 dernier.. La cause, les nombreuses victimes du redoutable réseau de cambrioleurs de la ville ne voulaient pas se faire conter le déroulé du procès de leurs raviseurs. En tout cas c’est une salle archi-comble qui a assisté au jugement des nommés Kone Abdoul Kader, Koné Ronand Éric alias Kachirel et Traoré Sounan Jean Anderson, chefs d’orchestre du fameux réseau. Ils sont désormais mis hors d’état de nuire pour les cinq années à venir. C’est du moins la sentence  prononcée par Maître Méa Méa Theophile, juge-président de la section du tribunal de première instance de Katiola au terme de l’audience. Les faits se situent dans le courant du mois de Janvier 2019. Plusieurs cas de cambriolages portant sur des appareils électro menagers ( TV écran plasma, ventilateurs, …) et des objets de valeur ( montres et bijoux en pierre précieuse) ont été signalés à travers la ville notamment dans les quartiers Nionmonkaha, Sopim et Gbedekaha. C’est alors que certaines victimes dont un policier ont dénoncé les faits au commissariat pour nécessité d’enquête. Au cours de l’enquête, des témoins auraient affirmé avoir aperçu et reconnu les trois individus sur l’un des sites de cambriolage. Les informations recueillies précisent que les bandits opéraient entre 9h et 11h, période au cours de laquelle les victimes sont au travail. C’est exactement à ces heures que les témoins auraient affirmé les avoir vus. Appréhendés et conduits au commissariat, les visiteurs indésirables des domiciles équipés ont reconnu les faits. Ils sont dès lors poursuivis pour vol en réunion avec effraction extérieure et tentative de vol. Ils auraient tenté sans succès d’investir le domicile de dame Coulibaly Ami. Dans leur audition à la police, ils ont cité cinq autres personnes impliquées en tant que receleurs. Le tribunal a reconnu les trois individus poursuivis coupables des faits mis à leur actif. Il purgeront cinq ans de prisons. Quant aux receleurs, quatre sont condamnés à 24 mois de prison et l’un d’entre eux Sénégalais réparateur de montres, nommé Tiorno Diagne dit Ladji, a été relaxé pour délit non consommé, car l’une des montre volées qui se trouvait chez lui, y était pour réparation. Huit victimes des cambrioleurs ont été identifiées. Elles ont assisté avec intérêt au procès.

Assemian Navenko

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici