Côte d’Ivoire/A Korhogo le programme d’appui au développement rural des filières agricoles (Padfa) et ses partenaires mettent le cap sur la transformation

0
1216

Le programme d’appui au développement des filières agricoles (Padfa) concerne cinq régions, à savoir le Poro, le Tchologo, la Bagoué, le Hambol et le Gbêkê. Il est, principalement, basé sur trois filières agricoles que sont la mangue, le riz et les cultures maraîchères.

D’une durée de 7 ans, le projet envisage de toucher 32.500ménages soit environ 180.000 bénéficiaires dont 40% de femmes et 40% de jeunes pour un coût de 43,8 milliards de francs CFA dont 10 milliards de contribution des bénéficiaires et 5 milliards pour l’Etat de Côte d’Ivoire.

Il s’agit, à travers ledit projet, de passer à la phase de la transformation après les étapes de la réhabilitation du matériel agricole et de l’augmentation de la production.

Et ce, par la mise à disposition d’infrastructures complémentaires et d’amélioration du plateau technique existant des trois filières ciblées.

Selon la chargée de programme pour la Côte d’Ivoire au Fonds international de développement agricole (Fida), Odile Sarassoro, le projet vise, entre autres, l’amélioration des conditions de vie des petits producteurs et surtout les revenus des femmes et des jeunes tout en transformant la vie des populations rurales impactées.

Pour Baïmey Auguste, coordonnateur du Padfa, le producteur doit se retrouver au centre via l’industrialisation, en passant au stade d’entrepreneur agricole. A l’en croire, le projet va consacrer l’agro-business, au bon sens du terme.

Pour faire correctement les choses, des experts nationaux et internationaux ont fait des communications relatives à la mise en œuvre des stratégies opérationnelles, sanctionnées par des restitutions de travaux en groupes.

Au nom de l’exécutif ivoirien, son représentant local, Binaté Lacina, préfet intérimaire de la région du poro et du département de Korhogo, s’est félicité de la valorisation des produits agricoles et de l’amélioration de leur commercialisation, avec à la clé, une plus-value.

                                              Billy Kakao

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici