La résidence que vous apercevez sur la photo ci-jointe attend son locataire depuis la crise poste électorale d’avril 2011. Nous sommes dans la sous préfecture d’Arikokaha, dans le département de Niakara. Cette sous préfecture qui l’a vu naître. Vous l’avez sûrement bien deviné, il s’agit de la résidence de Kone Katinan Justin, ancien ministre du budget dans le gouvernement Ake N’gbo juste après la très controversée élection présidentielle de 2010. 

La résidence de Katinan Koné Justin attend son retour qui se dessine de plus en plus à l’horizon.

En exil au Ghana depuis cette époque, KKJ manque non seulement à sa famille biologique, mais également à tous ces lieutenants politiques qui attendent un éventuel retour de l’enfant prodige. Son grand frère Koné Henry, au premier rang de ceux-ci, ne cache pas son impatience, lui qui nous a confié ce samedi 13 avril  que son frère manque énormément au conseil familial. « C’est une évidence de vous dire que quand une personnalité de sa trempe vous manque, cela a des répercutions sur votre vécu au quotidien. Mon petit frère manque cruellement au conseil familial », lancera-t-il à brûle pour point.

M. K.B, un militant du FPI explique que            « depuis que KKJ est en exil, les militants sont démobilisés, le FPI toute tendance comprise n’a plus de voix dans le département »

De notre avis personnel, au delà de toute considération, c’est un fils qui manque à toute une région. Sa présence ne pourrait qu’être bénéfique à tous au vu de l’influence dont il jouit et qui sera à n’en point douter un attout supplémentaire aux autres cadres toutes tendances confondues dans la perspective du développement de notre département. C’est donc une population de Niakara à qui il manque à coup sûr un pied dans sa marche vers son émergence. La majorité des projets qu’il souhaitait voir se réaliser pour sa région  sont restés depuis en veilleuse. Ces projets vont du domaine de la santé à celui de l’école, en passant par ceux de l’électrification, de l’eau et des routes.

Après l’ordonnance d’amnistie prise par le chef de l’état, à priori plus rien ne s’oppose à son retour. Joint au téléphone KKJ rassure: « je voudrais par votre canal, saluer tous les parents et amis de Niakara, leur dire que je me porte bien. Qu’ils soient rassurés, mon retour c’est pour bientôt ». Une arrivée prochaine de Katinan Justin qui si elle est effective, relancerait à coup sur le jeu politique et democratique dans la région du Hambol. Mais en attendant sa famille biologique et sa famille politique se partagent l’impatience de son retour à la maison.

Gnakouri Tostao

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici