Côte d’Ivoire-Bouaké: Les États Unis apportent leur soutien aux femmes

0
663

Katherine Brucker, chargée d’affaires de l’ambassade des États-Unis en Côte d’Ivoire, était face à la presse le vendredi 23 mars 2018 à Bouaké pour faire le point de sa visite dans les régions de Poro et de Gbêkê du 20 au 23 mars 2018. Le partenariat entre les États-Unis et la Côte d’Ivoire et l’autonomisation des femmes étaient les points essentiels de ce point de presse. Elle a dit que c’est autour de ces points que sa délégation a rencontré les étudiants, les femmes, les acteurs de la société civile et les ONG à Korhogo et à Bouaké pour tenter de partager la politique de son gouvernement. Abordant les questions des journalistes, elle a rappelé les priorités des États-Unis en Côte d’Ivoire que sont, entre autres, la démocratie, la croissance économique, les droits de l’homme et le développement communautaire. « Au niveau de l’assistance des États-Unis, c’est plus de 150 milliards de francs CFA qui sont consacrés à la Côte d’Ivoire. Et le programme Millénium Challenge auquel la Côte d’Ivoire vient d’être éligible est une opportunité pour le pays, car c’est plus de 524 millions de Dollars Us qui seront lui seront consacrés à partir de 2019 ». Pour ce qui est de l’autonomisation des femmes, elle a mis l’accent sur l’entreprenariat féminin qui, selon elle, est le gage de tout développement. « Les femmes sont au centre de beaucoup de nos activités. Nous encourageons les femmes à l’entreprenariat. Le but de cette tournée est aussi de mettre en exergue les efforts du gouvernement américain en vue de promouvoir l’autonomisation des femmes et des jeunes filles en Côte d’Ivoire », a-t-elle fait savoir. Relevant toutefois les interventions de son gouvernement dans l’amélioration de la santé, de la formation, du soutien aux cantines scolaires. Elle s’est également réjouie des efforts louables réalisés par le gouvernement ivoirien quant à l’amélioration des conditions de vie des populations Katherine Brucker a aussi évoqué les futures élections en Côte d’Ivoire tout en demandant un engagement de la classe politique ivoirienne à organiser des élections apaisées et équitables. À Bouaké le 22 et 23 mars, Katherine Brucker a participé à un panel au campus 2 de l’Université Alassane Ouattara sur l’autonomisation des femmes en Côte d’Ivoire organisé par une ONG participante. Il y avait au menu, le programme Mandela Washington Fellowship, un programme phare des États-Unis destiné à promouvoir le leadership parmi les jeunes africains. Elle a assisté au tournoi de football dénommé « Ligue des Champions de l’Unité Nationale », organisé par son ambassade. Un tournoi qui selon elle a, pour objectif de promouvoir les valeurs démocratiques de paix, de non-violence, de tolérance, de cohésion sociale, de l’estime de soi et de leadership à travers le football.

AK

———- Message transféré ———-
De : « Boubacar Sylla »
Date : 25 Mars 2018 10:31
Objet : Fw: En visite à Bouaké: Le soutien des États-Unis et l’autonomisation de la femme au menu
À : « Kader Diaby » , « Agnes Kouaho » , « Agneskouaho »
Cc :

—– Message transmis —–
De : Boubacar Sylla
À : Kouadio Kouadio
Envoyé : dimanche 25 mars 2018 à 11:31:19 UTC+1
Objet : Fw: En visite à Bouaké: Le soutien des États-Unis et l’autonomisation de la femme au menu

—– Message transmis —–
De : Boubacar Sylla
À : Abdoulaye Touré ; Mamadou Ouattara ; Ernest Famin ; Joël Touré ; Kouadio Ange ; Olivier Dion Envoyé : dimanche 25 mars 2018 à 11:30:28 UTC+1
Objet : En visite à Bouaké: Le soutien des États-Unis et l’autonomisation de la femme au menu

Visite d’une responsable de l’ambassadeur des USA à Bouaké:

Le soutien des États-Unis et l’autonomisation de la femme au menu

Katherine Brucker, chargée d’affaires de l’ambassade des États-Unis en Côte d’Ivoire, était face à la presse le vendredi 23 mars 2018 à Bouaké pour faire le point de sa visite dans les régions de Poro et de Gbêkê du 20 au 23 mars 2018.

Le partenariat entre les États-Unis et la Côte d’Ivoire et l’autonomisation des femmes étaient les points essentiels de point de presse. Elle a dit que c’est autour de ces points que sa délégation a rencontré les étudiants, les femmes, les acteurs de la société civile et les ONG à Korhogo et à Bouaké pour tenter de partager la politique de son gouvernement.

Abordant les questions des journalistes, elle a rappelé les priorités des États-Unis en Côte d’Ivoire que sont, entre autres, la démocratie, la croissance économique, les droits de l’homme et le développement communautaire. « Au niveau de l’assistance des États-Unis, c’est plus de 150 milliards de francs CFA qui sont consacré à la Côte d’Ivoire. Et le programme Millénium Challenge auquel la Côte d’Ivoire vient d’être éligible est une opportunité pour le pays, car c’est plus de 524 millions de Dollars Us qui seront consacré à partir de 2019 », a-t-elle expliqué.

Pour ce qui est de l’autonomisation des femmes, elle a mis l’accent sur l’entreprenariat féminine qui, selon elle, est le gage de tout développement. « Les femmes sont au centre de beaucoup de nos activités. Nous encourageons les femmes à l’entreprenariat. Le but de cette tournée est aussi de mettre en exergue les efforts du gouvernement américain en vue de promouvoir l’autonomisation des femmes et des jeunes filles en Côte d’Ivoire », a-t-elle fait savoir. Relevant toutefois les interventions de son gouvernement dans l’amélioration de la santé, de la formation, du soutien aux cantines scolaires. Elle s’est également réjouie des efforts louables réalisés par le gouvernement ivoirien quant à l’amélioration des conditions de vie. Katherine Brucker a aussi évoqué les futures élections en Côte d’Ivoire tout en demandant un engagement de la classe politique « afin que les élections soient apaisées pour le future de la Côte d’Ivoire ».

A Bouaké le 22 et 23 mars, Katherine Brucker a participé à un panel au campus 2 de l’Université Alassane Ouattara sur l’autonomisation des femmes en Côte d’Ivoire organisé par une ONG participante au programme Mandela Washington Fellowship, un programme phare des États-Unis destiné à promouvoir le leadership parmi les jeunes africains. Elle a assisté au tournoi de football dénommé « Ligue des Champions de l’Unité Nationale », organisé par son ambassade. Un tournoi qui selon elle a, pour objectif de promouvoir les valeurs démocratiques de paix, non-violence, tolérance, cohésion sociale, l’estime de soi et le leadership à travers le football.

Aboubacar Al Syddick à Bouaké

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici