Côte d’Ivoire/Coulisses du bureau politique du Pdci-Rda et premières réactions

0
784

Après la décision du bureau politique du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Rda), du dimanche 17 juin dernier, de remettre après l’élection présidentielle de 2020 la question du parti unifié, ce qui s’est passé dans les coulisses se dévoile peu à peu. Aussi, les premières réactions ont-elles commencé a tomber. Parmi celles-ci, on note celles du Groupement de réflexion des cadres Pdci-Rda militants du Rhdp et du bureau exécutif national des jeunes Républicains (Rjr).

Dans le quotidien Le Patriote du mardi 19 juin 2018, des cadres du parti le plus ancien de l’échiquier politique ivoirien, réunis au sein du Groupe de réflexion des cadres du Pdci-rda militants du Rhdp (Grc Pdci-rda, militants du Pdci-rda), ont dénoncé le jeu trouble de certains badauds, manipulés selon eux, aux fin de perturber les débats. M. Ernest Koffi, président de ce groupement, a soutenu que le vice-président Duncan, ainsi que les cadres du parti, pro parti unifié qui ont pris la parole à l’occasion, n’auraient pas été hués par le bureau politique, mais plutôt par des badauds mis en mission par le secrétaire exécutif du Parti. « Il est aussi utile de souligner que le vice-président de la République Daniel Kablan Duncan, n’a pas été hué par le bureau politique, mais par des badauds mis en mission par le secrétaire exécutif » a-t-il soutenu. Selon lui, « ces infiltrés », ont pu accédé à la salle grâce à des badges à eux remis par Guikahué, ie secrétaire exécutif du Parti. « Toutes ces choses qui ont eu de graves incidents sur le déroulement des débats » a-t-il dit en substance. Plusieurs cadres du Parti, Pro parti unifié avaient eux aussi, en effet été hués lors de leurs prises de parole. In fine, les opposants au projet du parti unifié, réussissaient un joli coup le 17 juin dernier en parvenant à faret peser la balance de leur côté faveur relativement à la décision du parti dirigé par le Président Henri Konan Bédié, de se prononcer sur le projet. En attendant la réaction officielle du Rdr, l’allié privilégié du Pdci-Rda, le Rjr est monté au créneau pour crier son mécontentement. Réunie en Assemblée générale extraordinaire, 24 heures après la décision du Pdci-rda, au siège du Parti à la rue Lepic, un seul point était inscrit à l’ordre du jour : « Analyse de la position du Pdci-rda sur le parti unifié lors de son bureau politique tenu le 17 juin 2018 à Abidjan ». À l’issue de cette rencontre le bureau exécutif national du Rjr a recommandé un remaniement ministériel avec la mise en congé de tous ceux qui s’opposent au Projet du Parti unifié. D’autres personnalités du Rdr se sont également engagées dans la voix. Notamment Joël N’guessan. L’homme a dit que  » le jeu de cache cache était terminé « . D’autres partis membre de la coalition ont également réagit. << On aurait voulu qu'ils fassent comme les autres partis politiques. Nous attendons que le Pdci prenne une décision ferme >>, dira Pr Seka Seka Joseph, président du Pit. Le porte parole de l »udpci, Dely Mamadou, lui dira: <> Coté Mfa. Judicael N’guessan, a dit que son parti prenait acte de la décision du Pdci. << Le Pdci-rda est un parti autonome à l'instar des autres partis politiques de la Côte d'Ivoire. Le Mfa salue la responsabilité légendaire du bureau politique qui demande au président du Pdci de continuer à négocier daans le cadre du parti unifié et qui, une fois encore, renouvelle sa confiance au président Henri Konan Bedie >>. Une chose est sûre, d’autres réactions suivront et il faut attendre de voir.  » Waitt and see « , disent les Anglais

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici