Cour Pénale Ineternationale
Les populations de Daoukro informées sur son mode de fonctionnement
Les populations du département de Daoukro particulièrement, 84 personnes issues des différentes couches socio professionnelles ont été informées, sur le mode et le mécanisme de fonctionnement de la cour pénale internationale ( Cpi ). Cela, à travers une campagne de sensibilisation pour la promotion et la compréhension du statut de Rome, autour du thème :  » La contribution du leader d’opinion à la mise en oeuvre du statut de Rome ». Cheik Tidiane Touré, responsable de la sensibilisation au bureau de la Cpi en Côte d’Ivoire et chef de délégation, a d’entrée souligné que cette campagne de sensibilisation se déroulera dans toutes les régions de Côte d’ivoire, afin de permettre à l’ensemble des populations du pays, surtout les leaders d’opinions, de comprendre et être à mesure d’expliquer les mécanismes de fonctionnement de la cour, en tant que relais. « La Côte d’ivoire étant membre à part entière au statut de Rome, il était donc important qu’on vienne expliquer ce qu’est cette cour, afin de lever les équivoques, relever le défi des incompréhensions, enseigner les modes de fonctionnement, de saisie, les procédures judiciaires en cours. Bref, faire l’historique de la création de la cour, sa contribution contre l’impunité dans le monde », a t-il indiqué. Faisant le bilan à mi-parcours de leur tournée, Cheik Tidiane Touré estime que le message passe, pendant cette campagne de sensibilisation, parce qu’ils prennent le temps d’expliquer le mécanisme de fonctionnement de cette cour. Le préfet de région de l’Iffou, préfet du département de Daoukro, Koné Lobognon Jacques, a remercié la délégation de la Cpi en Côte d’ivoire, conduite par Cheik Tidiane Touré, qui est venue les instruire. Il a également remercié toute l’assistance, composée des leaders d’opinions, pour avoir effectué le déplacement, afin de comprendre l’historique de la création de la Cpi, son mode de saisie et son mécanisme de fonctionnement. Il a souhaité que ces leaders d’opinions puissent assurer le relais de l’information reçue à l’ensemble des populations. Surtout, il a exhorté les différentes couches sociales, à éviter tout comportement pouvant les conduire à la Cpi. Aussi, il a demandé aux parents de mettre l’accent sur l’éducation de base de leurs progénitures. Une communication a été faite par Mme Aude Legolf, responsable de programme du Fonds au profit des victimes en Côte d’ivoire, sur la : « Présentation des programmes d’assistance pour les victimes relevant de la compétence de la cour ». Des échanges ont permis à tout un chacun d’être au même niveau d’information.
E. Pisani

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici