Côte d’ivoire / Daoukro : La plate forme de collaboration Oev installée

0
609

Daoukro
La plate forme de collaboration Oev installée
Les orphelins et autres enfants vulnérables ( Oev) de Daoukro auront désormais une attention particulière de la part des structures à leur charge. Et pour cause, le 25 janvier à la préfecture de Daoukro, la plate forme de collaboration Oev a été installée, en présence des autorités administratives, politiques, religieuses et coutumières de la localité. C’est Mme Kouakou Agnès, directrice du centre social, qui présidera cette plate forme. Bien avant, son installation, Ebini Koffi, directeur régional de la protection sociale, a signifié que la plate forme est très essentielle dans le fonctionnement du centre social. Et sa mission assignée dans les régions, selon lui, permet d’être efficace dans la prise en charge des enfants. Il a remercié le programme national de prise en charge, qui a commencé à appuyer le centre social de Daoukro, au plan logistique, pour être opérationnel sur le terrain. Ebini Koffi a remercié également les Ong locales, avec lesquelles ses collaborateurs et lui travaillent. « Main dans la main, dans une synergie d’actions, nous réussirons notre pari », dira t-il, pour conclure. Mme Ankotche Mireille, chef de service formation au programme national de prise en charge des Oev, et chef de délégation, a donné les objectifs de ce programme, qui consiste à renforcer la réponse locale en matière de soins et de soutien aux Oev et leurs familles. Aussi, elle a indiqué que l’un des objectifs consiste également à sensibiliser les activités locales et administratives, en vue de leur implication dans l’offre de soins et de soutien aux Oev et leurs familles. Tout comme d’installer les plate formes de collaboration Oev, les groupes communautaires de soutien et les cellules juridiques au niveau des centres sociaux. Elle n’a pas omis de souligner que le programme national de prise en charge des Oev, a pour objectif également, d’équiper les centres sociaux et enfin d’orienter le personnel de ces centres, les membres de la plate forme, les groupes communautaires de soutien et les cellules juridiques sur les missions, rôles et le fonctionnement de ces différentes entités. Mme Ankotche Mireille a terminé en présentant la stratégie d’organisation de la plate forme de collaboration, des groupes communautaires de soutien et des cellules juridiques. Le secrétaire général 1 de préfecture, Tanrah Doh Jacob a souligné que le sujet est important, surtout que c’est l’installation de la plate forme. Il a indiqué qu’il est impérieux de traiter le problème des enfants en situation déplorable. « Dans cet esprit, cette plate forme est la bienvenue et je souhaite que tous les acteurs s’impliquent davantage », conclura t-il.
E. Pisani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici