Côte d’ivoire / Daoukro : Le sous prefet sensibilise à la salubrité

0
1413

Daoukro
Le sous prefet sensibilise à la salubrité
Le sous prefet de Daoukro, Coulibaly Zana Yaya, a lancé le 09 février, une opération de coup de balai dans l’enceinte de la sous préfecture, à l’endroit des riverains. Ceci, dans l’optique de les sensibiliser sur la salubrité. « Nous avons fais un effort d’embellissement de la sous préfecture. Malheureusement, les riverains n’ont pas compris notre message. Lorsqu’ils passent, ils jettent les ordures dans nos gazons et devant même la sous-préfecture. Nous avons décidé de sensibiliser les femmes, parcequ’elles sont à la base de l’insalubrité. Nous sommes donc venus faire cette opération de coup de balai, pour lancer un message aux riverains du quartier hôpital où se trouvent nos locaux, et aussi à toute la population de Daoukro et même de toute la nation », a souligné le sous préfet, à la fin de l’activité. Et de dire à tous que, le cadre dans lequel nous vivons, nous devons faire un effort, pour le rendre propre. Car selon lui, c’est de la responsabilité de chacun. « Si chacun veillait sur son voisin, nous aurons des rues propres », a t-il renchérit. Coulibaly Zana a indiqué que l’insalubrité rejoint l’invivisme. « Nous avons remarqué que plusieurs personnes en passant devant la sous préfecture, ne se gênent pas pour jeter la peau des bananes, qu’ils viennent de manger dans nos jardins. C’est un acte décevant, car il rejoint l’invivisme. Il faut respecter nos institutions, nos symboles, nos lois, nos textes. Il faut être patriote. Il faut donc que les populations sachent ce qu’est une sous préfecture. C’est une institution de l’ Etat. Et lorsque l’on jette des ordures devant ce qui représente l’Etat, cela veut dire que l’on n’a pas de respect pour la Côte d’ivoire. Dans ce sens, nous allons éduquer les populations, les sensibiliser, les conseiller, pour qu’ils s’approprient les règles élémentaires de la salubrité et du civisme », a t-il soutenu. Puis, de dire que cette opération coup de balai sera pérennisée. Enfin, il a mis en place un groupe de femmes, qu’il a nommé les ambassadrices de la salubrité, afin qu’elles soient « les policiers » du quartier hôpital, en tant que riveraines de la sous préfecture. Ceci, dans le souci de faire passer le message de la salubrité à leurs enfants, frères, époux et surtout soeurs. Dame Akissi Odette, porte parole de ces femmes ambassadrices de la salubrité, a pris l’engagement, au nom de ses camarades, de rendre leur quartier et surtout la sous préfecture propre régulièrement.
E. Pisani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici