Côte d’ivoire / Iffou : Traoré Adam Kolia veut s’attaquer à la pénurie d’eau,aux feux de brousse et à l’orpaillage clandestin

0
856

Iffou
Traoré Adam Kolia veut s’attaquer à la pénurie d’eau potable, aux feux de brousse et à l’orpaillage clandestin
La première session du conseil régional de l’Iffou, s’est tenue le 09 février, au centre culturel Andoh Kouadio Jean de Daoukro, en présence des autorités administratives, politiques, religieuses et coutumières de la région. Au delà de la mise en place des organes, comme le stipule la loi, à travers l’installation des différentes commissions et du comité économique et social, le président du conseil, Traoré Adam Kolia, a souligné aux populations, son ambition de lutter contre la pénurie d’eau potable dans les différentes localités. Aussi, il a dit sa volonté de mener un combat contre les feux de brousse et surtout de se battre, afin d’éradiquer le phénomène d’orpaillage clandestin, qui prend de l’ampleur dans la région. En ce qui concerne le problème d’eau potable, il a reconnu que c’est une préoccupation commune à plusieurs villages. « Nous sommes en saison sèche et le problème se pose dans de nombreux villages. Nous avons été saisi et nous avons des pistes de solutions. Cela à travers la réparation des pompes, la formation des artisans réparateurs et une stratégie de lutte contre la pénurie d’eau. Nous y travaillons et nous avons mis d’urgence en place, une commission concernée, qui doit nous faire des propositions, afin que nous traduisons en acte réel, ces solutions », a t-il indiqué aux populations. Puis, de leur demander de s’impliquer dans la gestion de l’eau et de tenir compte de sa rareté. Au niveau des feux de brousse, le président du conseil régional a dit que c’est la période et qu’il faut prévenir. « Ce sont des choses qui arrivent par la négligence des hommes. Déjà, des structures comme les eaux et forêts, tout comme les sapeurs-pompiers y travaillent, mais chacun d’entre nous doit s’y mettre », a t-il soutenu. Enfin, pour le problème d’orpaillage clandestin, il a souligné que le phénomène prend de l’ampleur dans la région. « Au delà des autres préoccupations des populations, il se pose le problème sécuritaire et les populations nous interpellent. Cela est dû à l’orpaillage clandestin et les personnes qui s’y adonnent, opèrent au grand jour et au su de tous. Il y a eu des cas de deguerpissement, mais le phénomène continue. Nous allons voir avec les commissions, quelle solution apportée en prenant en compte les besoins des populations, l’intérêt des communautés et de ceux qui y travaillent. Nous allons concerter toutes les forces vives de la région et les populations, car la terre est donnée par quelqu’un », a t-il précisé. Puis, de terminer en souhaitant la collaboration de l’administration, dans cette lutte et surtout que les coupables soient sanctionnés. Le préfet de région de l’Iffou, préfet du département de Daoukro, Koné Logbognon Jacques, s’est réjouit de tous ces engagements pris pour le bonheur des populations. Il a souhaité que le président du conseil régional et ses collaborateurs arrivent à atteindre leur objectif, pour le rayonnement de l’Iffou. Il a également souhaité, que Traoré Adam Kolia continue d’être un artisan de la cohésion sociale.
E. Pisani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici