Côte d’ivoire/ Élections régionales dans le Moronou : Aka Véronique accuse la Cei régionale d’avoir émis de faux résultats

0
1602

Élections régionales dans le Moronou
Aka Véronique accuse la Cei régionale d’avoir émis de faux résultats
La lutte pour la conquête du conseil régional du Moronou entre le président du Fpi, Pascal Affi N’Guessan et la présidente sortante du conseil, Aka Amenan Véronique, également Vice présidente du Pdci Rda, continue de faire couler beaucoup d’encre dans la région, et ce malgré la proclamation des résultats le lundi soir, par la Cei Nationale. En effet déclarée perdante, Aka Véronique s’est dite surprise de ce résultat, alors que toutes les donnés la désignaient vainqueur. Mieux, elle a brandit des preuves de fraudes et surtout de séquestration du président régional de la Cei, par son adversaire, l’obligeant à inverser les résultats. Elle a fait ces révélations hier, au cours d’une conférence de presse, à son domicile de M’Batto. « Je suis sidérée parce que jusqu’à 14h, le dimanche, mes représentants m’ont appellée pour me dire que je suis élue. Et après cela, Affi est allé séquestrer le président de la Cei régional, pour inverser les résultats. Je ferai recours et j’exige la reprise des élections en toute transparence, en présence des observateurs nationaux et internationaux. Je lance un appel à mes partisans de garder leur calme et de ne pas tomber dans la violence. Nous ferons tout ce qui est légal, pour obtenir l’annulation de ce scrutin » a indiqué aux journalistes, la présidente sortante. Son vice président et directeur de campagne, Assielou Jean Fiacre sera plus explicite :  » Le candidat Affi N’Guessan avec la complicité du président de la Cei régional s’est proclamé vainqueur des élections. Je signale des fraudes dans des bureaux de vote au profit de Affi, car des bulletins de vote avec les cases cochées en sa faveur ont été distribués à des personnes âgées. Et les auteurs ont été interpellés par la gendarmerie. Pis, dans l’après midi du dimanche, devant les représentants de tous les candidats, Aka Véronique était vainqueur selon les chiffres en possession de la Cei régionale. Après le départ des représentants des candidats, Affi s’est rendu à la commission et a séquestré son président. C’est au terme de cela, que les chiffres ont été inversés en sa faveur. Ses partisans ont bloqué l’acces de la Cei aux représentants des autres candidats, quant ceux ci ont été alertés de la présence d’Affi N’Guessan dans les lieux. Aussi, le procès verbal transmis à la Cei national ne comporte la signature d’aucun autre représentant de candidat, si ce n’est celle d’Affi N’Guessan ». Indexé, nous avons tenté de joindre Assielou Michel, le président régional de la Cei ou ses vices présidents, en vain. C’est l’un de ses commissaires, à savoir Assoman Jacques, que nous avons eu, qui a confirmé la séquestration de son président. Selon lui, ce dernier ayant passé la nuit de lundi à dimanche à la gendarmerie pour sa protection, a décidé de se retirer dans son village pour souffler. Pour Assoman, les résultats de toutes les Cei locales n’ont pu être obtenus que le dimanche matin. Mais, les partisans de Affi N’Guessan surexcité voulaient absolument la confirmation de la victoire de leur candidat dans les instants qui suivaient la réception des derniers procès verbaux des localités lointaines.  » Ne pouvant pas travailler dans ces conditions, je suis sorti du bureau pour me restaurer. A mon retour, je n’ai pu avoir accès à la Cei, car les partisans de Affi N’Guessan étaient obstruaient l’entrée de la Cei. Entre temps, leur candidat se trouvait bel et bien à l’intérieur, avec le président de la Cei régional et son vice président », dira t-il pour donner sa version des faits. Les représentants de Affi N’Guessan que nous avons joint ne se reconnaissent pas dans cette séquestration.
E . Pisani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici