Ficad 2019
Ahoussou Jeannot a donné le coup d’envoi
C’est parti pour 10 jours de festivités à Daoukro, à l’occasion du Ficad ( Festival international de la culture et des arts de Daoukro ), dont le top départ a été donné le 13 avril, à la place Henri Konan Bédié, par le président du Sénat, Ahoussou Kouadio Jeannot. Et ce, devant les autorités administratives, politiques, religieuses et coutumières de la localité, ainsi que des forces vives, de plusieurs festivaliers venus d’autres contrées et surtout d’une forte délégation de plus de 40 personnes du Grand Centre, qui a accompagné le président du Sénat. Parrain de ce festival, Ahoussou Jeannot a exprimé sa joie d’être à Daoukro, terre d’accueil, de paix et de bonheur. Il a souligné que cette localité est désormais un carrefour des civilisations, une ville cosmopolite où il fait bon vivre. Il a salué la persévérance, l’endurance, la constance du commissaire général du Ficad, l’honorable Akoto Olivier, et reconnu sa loyauté envers sa population, son amour pour ses parents et sa grande culture du village. Le président du Sénat a indiqué que le Ficad est un véritable ciment, un lieu, un instrument de réconciliation nationale.  » Dès initiatives tels que le Ficad, méritent d’être copié et tous les villages doivent avoir un festival de ce modèle », a t-il souhaité. Il a révélé que depuis longtemps, Akoto Olivier lui demandait de venir au Ficad et que cette année, il a mis à profit l’annulation du Paquinou du Bélier, qui se déroule à la même période dans sa région, pour venir s’inspirer de ce qui se passe et se réalise à Daoukro. Le représentant du Président Bédié et également représentant de tous les élus et cadres de Daoukro, Traoré Adam Kolia, président du conseil régional de l’Iffou, a d’abord souhaité un heureux festival à tous. Après avoir remercié toutes les autorités, en particulier le président du Sénat, qui ont fait le déplacement et félicité l’initiateur, Akoto Olivier, il a dit que le Ficad est une véritable vitrine culturelle de la région sur l’extérieur. Il a profité de l’aubaine, pour appeler à l’entente, l’union sacrée de tous les fils et filles de Daoukro autour de l’essentiel : le mieux être et le mieux vivre des communautés, principalement des jeunes et des femmes. Il a dit que le Festival s’inscrit dans une vision du développement global. Et d’interpeller les jeunes à travers le thème retenu à savoir : « la jeunesse face au défi de l’entreprenariat », de s’y inspirer en réveillant surtout en eux l’entreprenariat. Le maire de la commune de Daoukro, Professeur Dje Koffi Aubin, a tout en souhaitant la bienvenue à tous, remercier tous ceux qui ont contribué et contribueront à la réussite de cette 15 ème édition.
E. Pisani

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici