Côte d’Ivoire/Fonction Publique. Pourquoi ce deux poids deux mesures entre comptables des régies financières et les autres ?

0
444

La différence de traitement entre comptables des régies financières et ceux des autres services publics est tellement grande qu’on croirait qu’ils n’ont pas subi la même formation. Et pourtant ! 

« Nous sommes très mal payés en général, à part ceux qui ont eu la chance de se retrouver dans une régie financière. Pourtant, nous avons plus ou moins la même qualification. Ceux des régies financières bénéficient de primes trimestrielles, quand nous autres, affectés par exemple dans l’administration générale, n’en avons pas. C’est injuste », se plaint un comptable de l’administration générale qui vient de recevoir son premier mandatement, (rappel), sous le couvert de l’anonymat. Il nous revient que cette situation est décriée et dénoncée par les comptables hors régies financières depuis des lustres. 

Ces derniers, regroupés au sein du Syndicat des Agents de la Comptabilité et des Finances Publiques de Côte d’Ivoire, SYNACOFIP-CI, qui regroupe également les Administrateurs des services financiers, les Attachés des Finances, les Assistants Comptables, les Secrétaires Assistants Comptables, les Secrétaires Comptables et les Secrétaires des Finances, ont décidé de faire changer leur destin. 

Ils ont donc des revendications qui tiennent essentiellement en 3 points:

1) Intégration de tous les fonctionnaires Agents de la Comptabilité et des Finances Publiques ( FACFIP) au Ministère de l’Economie et des Finances, avec des primes trimestrielles. Puis, ensuite, leur redéploiement auprès de tous les autres ministères techniques qui  ont besoin de leurs compétences. 

2) La nomination exclusivement des FACFIP aux postes d’Economes et d’intendants.

3) L’octroi d’une Indemnité de responsabilité à tous les Économes et Intendants FACFIP.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici