Région du Poro/accès au droit et à la justice pour les personnes vulnérables : Des paras juristes se forment pour leur défense

0
83

Un atelier relatif au projet d’amélioration de l’accès aux droits et à la justice des coopératives féminines,  s’est tenu du jeudi 10 au vendredi 11 juin 2021, à l’hôtel Valencia,  à l’initiative de la clinique juridique de Korhogo. Une vingtaine de responsables d’associations féminines, de jeunesse et d’ONG venue, entre autres, des localités de Korhogo, M’bengué, Nafoun, Sirasso, Karakoro et Sôhouô ;  y ont pris part.

A en croire Oka Ismael Kouassi Yayi, directeur de la clinique juridique de Korhogo,  il s’agit de faire des participants de cette deuxième phase de renforcement de capacité, des para juristes qui serviront d’interface entre les populations et les juristes de la clinique juridique locale et ce, en vue de la promotion des droits de la femme et de l’enfant Autres objectifs visés par cette formation qui entre dans le cadre de l’accès au droit et à la justice pour les personnes vulnérables : la vulgarisation du droit par l’information de proximité, familiariser les populations au respect des libertés individuelles ainsi que contribuer à la réduction des modes parallèles et extrajudiciaires de règlement des conflits et à la vulgarisation du droit économique des femmes.

Organisé par l’association des femmes juristes de Côte d’Ivoire (Afjci), avec l’appui financier de la coopération allemande à travers sa structure technique, la Giz ; cet atelier a eu à renforcer les capacités des participants, particulièrement, sur le rôle du Médiateur de la République dans la cohésion sociale, le droit international humanitaire et les droits de l’homme, le foncier rural ainsi que la lutte contre les fausses nouvelles (Fake news) et les violences basées sur le genre.

Des thématiques qui ont été développées respectivement par Coulibaly Seydou Sielhé, Médiateur délégué des régions du Poro, de la Bagoué et du Tchologo ; Koué Ourigbalé, conseiller juridique au sein de la délégation du comité international de la Croix-Rouge (Cicr) ; Lassis Adeli, directeur régional de la construction, du logement et de l’urbanisme et Oka Ismael Kouassi Yayi, directeur de la clinique juridique de Korhogo.

                                                     Billy Kakao

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici