Côte d’Ivoire/La libéralisation de l’espace audio-visuel sera effective d’ici la fin de l’année selon Alassane Ouattara

0
840

La Haute autorité de la communication audiovisuelle a remis son rapport d’activités 2017 au Président de la République Alassane Ouattara le vendredi 8 juin 2018 au palais présidentiel. Le chef de l’État a réitéré l’engagement du gouvernement pour la libération de l’espace audiovisuel qui sera effective d’ici la fin de l’année 2018. Le contrôle du pluralisme et l’accès équitable aux médiats du service public, la libéralisme de l’espace audiovisuel et la migration vers le numérique constituaient les axes majeurs du rapport de la Haca. Selon Bruno Koné, « le concept de la recevabilité qui impose aux mandataires de rendre périodiquement compte de sa mission aux mandants, est une marque de bonne gouvernance d’autant qu’ici, ce concept est consacré par nos lois. En effet, la cérémonie de remise solennelle de ce jour de remise du rapport de la Haca, à Monsieur le Président de la République, se tient conformément aux dispositions de l’article 34 de la loi numéro 2017-8168 portant régime juridique de la communication audiovisuelle ». C’est le premier responsable de Haca, Ibrahim Sy Savané qui a remis en mains propres au Président de la République le rapport. Pour Sy Savané, certes la remise de ce rapport est un devoir, mais il est aussi l’occasion d’échanges sur les perspectives et les acquis du paysage audiovisuel. « Pour diverses raisons, notre paysage audiovisuel est longtemps resté en jachère. Aujourd’hui, la situation a remarquablement évolué. Aujourd’hui il y a 191 radios dont 148 de proximité. Outre la Rti et ses stations délocalisées, 4 chaines de télévision s commerciales ont déjà été autorisées et attendent de pouvoir émettre. Sept opérateurs de réseaux de distribution communément appelés bouquets satellitaires, sont autorisés. Certains sont déjà en pleine exploitation. Nous espérons que tous ces bouquets pourront par le biais de la concurrence et des nouvelles technologies, offrir des contenus de qualité à un prix abordable à nos populations >>, a déclaré le patron de la Haca qui a soulevé des inquiétudes par rapport à la lenteur dans la mise effective de la libéralisation de la communication auto-visuelle devant Alassane Ouattara qui n’a pas manqué de relever tout l’intérêt qu’il porte au secteur de la communication. Et Ouattara de dire : << En matière de libéralisation de l'espace auto-visuel, notre pays avance bien à un rythme qui préserve l'essentiel. C’est-à-dire, la paix, la sécurité, la cohésion nationale dont notre pays a besoin pour continuer sa marche vers l'émergence…Le processus de libéralisation de notre espace audio-visuel sera effectif d'ici la fin de cette année >>, a-t-il promis, non féliciter les membres de Haca, pour la qualité du rapport qui lui a été remis.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici