Côte d’Ivoire/La première dame inaugure le centre de réinsertion des mineurs de Bouaké

0
19

Mme Dominique Ouattara, l’épouse du Président Alassane Ouattara a inauguré jeudi le centre de réinsertion des mineurs de Bouaké. C’est un don de la Fondation Children of Africa dont elle est la présidente fondatrice.

La Première Dame de Côte d’Ivoire a, à cette occasion, exprimé son infinie gratitude à tous les donateurs et partenaires de son organisation dont la contribution matérielle et financière a permis la concrétisation de ce projet d’un coût de réalisation de 1,2 milliards FCFA.

Elle a également remercié la notabilité du village de Kouassiblékro qui a offert gracieusement le terrain sur lequel est bâti ce centre destiné à la rééducation et à la réinsertion des mineurs en conflit avec la loi.

L’ouvrage inauguré ce jour est confiée au ministère de la justice et des droits de l’homme et est bâti sur une superficie de 3 ha. Il dispose d’une direction avec divers services, trois salles de classes de 20 places chacune, une salle de formation aux métiers de la couture, de la coiffure, de la menuiserie et un apatam des métiers à tisser. En plus il comporte ne salle polyvalente destinée au théâtre, aux conférences et aux projections de films, une salle multimédia dotée d’une bibliothèque, des ordinateurs connectés à l’internet, quatre dortoirs disposant de 20 lits chacun, un réfectoire de 80 places, des logements des encadreurs spécialisés, deux apatams pour les activités extrascolaires et un terrain de sport.

Le porte-parole des 80 premiers pensionnaires de ce centre flambant neuf ne pouvait que traduire sa reconnaissance à la Première Dame. Selon Kouamé Kouamé Brice Olivier, Mme Dominique Ouattara, donne, à travers cette action de haute portée sociale, la preuve de son attachement maternel pour les enfants.

Il dira avant de promettre en prendre soin: « Maman Dominique, nous avons la preuve de ton amour pour les enfants à travers ce centre que tu nous offre et qui va nous permettre de corriger notre éducation et d’apprendre un métier ».

En rappel, il faut noter que les travaux ont été lancés le 4 octobre 2018 et se sont achevés en octobre 2019, soit 12 mois d’intenses activités. Il est le deuxième centre du genre destiné à accueillir les enfants en détresse qu’offre la Fondation Children of Africa. Le premier est celui Soubré qui reçoit les enfants victimes de traite et de l’exploitation.

HJP


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici