Côte d’Ivoire/L’an 58 célébré avec ferveur à Arikokaha

0
1175

À l’instar de toutes les régions, le 58 ème anniversaire de la Côte d’Ivoire a été célébré dans la sous préfecture d’Arikokaha. Pour l’occasion, tous les villages ont rallié Arikokaha, chef lieu de sous préfecture pour prendre une part active à la fête avec danses, tambours et grelots. Salut aux couleurs nationales, discours du représentant du Président de la République, le sous préfet d’Arikokaha, Koffi Yao Félix, défilé des différentes couches socioprofessionnelles, prestations d’artistes ont meublé cette cérémonie riche en couleurs et en sons. Le mercure est monté d’un cran avec l’arrivée du sous préfet à 11h 42 mn sur la place de la manifestation, accompagné par plusieurs groupes de dances rivalisant de talent. La fête pouvait ainsi commencer avec la montée du drapeau suivie d’une minute de silence à la mémoire du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, feu Félix Houphouë-Boigny, celui là même qui a joué un rôle de premier plan dans la libération du pays du joug colonial. Le défilé débuté par les élèves de l’EPP de Niangbo s’est poursuivi du passage de l’EPP de Badiokaha, de la jeunesse unie pour le développement de la sous préfecture d’Arikoha, (Judesa), de la maternelle de l’EPP du village d’Arikokaha, des femmes de Nangoniékaha et a pris fin par le passage de l’Association des femmes d’Arikokaha,(Agfa). Du discours du sous préfet, l’on retiendra qu’il a fait un large écho de l’activité gouvernementale où il a énuméré les grands chantiers réalisés et ceux en cours au cours cette année et de l’adresse du Président de la République à la nation hier 6 août 2018 aux environs de 20 heures. Sur ce dernier point, il dira qu’avec l’ordonnance prise par le chef de l’État, permettra à l’un des fils du village, Koné Katinan justin, de rentrer d’exil s’il le désire. « Le President de la République a pris hier d’importante mesures qu’il convient de saluer comme il se doit. En effet avec l’ordonnance prise hier, l’un de vos fils, Koné Katinan Justin, pourra être parmi nous les jours à venir s’il le veut bien ». Puis il expliquera les autres mesures arrêtées dans ce sens. Concernant la sous préfecture, il a évoqué la mévente de la noix de cajou et rassuré que le gouvernement y travaille. Il a condamné le retour en force de l’orpaillage clandestin avec la complicité de certains propriétaires terriens et la consommation de la drogue et autres stupéfiants. Il ne manquera pas surtout de saluer l’excellent travail réalisé par les enseignants d’Arikokaha, Badiokaha et Nangoniékakaha qui ont réalisé un taux de réussite de 100% à l’entre en sixième. Il a terminé par inviter les populations à déclarer les naissances, car cela est gratuit à la sous préfecture d’Arikokaha comme partout ailleurs en Côte d’Ivoire.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici